Tête au soleil, pieds dans l'eau

— 

La scène la Plage a été installée au-dessus de l'étang du Malsaucy.
La scène la Plage a été installée au-dessus de l'étang du Malsaucy. — E. POL / SIPA

« C'est la première fois qu'on joue, si près de l'eau, notre chanson “The Bay” [la baie] », s'enthousiasmait le groupe britannique électro-pop Metronomy. « Comment dit-on en français fish are fucking in the lake ? », demandait le chanteur du groupe punk américain les Savy Fav. Puis en caleçon à rayures, Tim Harrington s'allongeait sur son public comme pour bronzer. La Plage, nouvelle scène située au-dessus de l'étang du Malsaucy, attisait donc les commentaires. Les poissons, eux, si on pouvait les écouter, évoqueraient l'audacieux cocktail du festival. Ainsi, dès vendredi, le shaker accueillait world, reggae, rock, électro… Sur la grande scène, après l'énergie cuivrée des Hurlements d'Léo, Tikken Jah Fakoly portait haut et en bogolan le verbe africain, avant de céder les enceintes aux Ting Tings. A 1 h du mat, Stromae entonnait un « Te Quiero » chaleureux. Mais une partie des 93 000 festivaliers qui se sont succédé en trois jours avait préféré entendre « bonne nuit » et partait se coucher.J. M.