Le festival Solidays veut faire le plein

Jean-Sébastien Zanchi

— 

Déjà treize éditions que Solidays organise autour de la lutte contre le sida. Depuis 1999, le succès du festival est allé grandissant, jusqu'à devenir l'un des plus importants de France (168 000 festivaliers l'an dernier). De Iggy Pop à Garbage, en passant par David Guetta et Patti Smith, des artistes à la fois populaires et pointus font l'affiche chaque année. Pour cette édition, 80 concerts sont au programme suivant toujours cet équilibre entre têtes d'affiche confirmées et locomotives grand public : Asian Dub Foundation, Patrice, John Butler Trio, Quadricolor, Popof, Moby, Goose, IAM ou encore Bernard Lavilliers. Ce premier vendredi est particulièrement riche avec une scène rassemblant trois grands noms : AaRON, Yael Naim et Alpha Blondy.

12,1 millions récoltés depuis 1999
Mais Solidays ce n'est pas que de la musique, c'est aussi un formidable moyen de récolter des fonds pour la lutte contre le HIV. Ainsi, 1,8 million d'euros ont été rassemblés l'an dernier et 12,1 millions depuis 1999. Ces fonds profitent directement à la prévention et à l'aide aux malades. Exemple : 30 000 € accordés cette année à l'association Women Fighting Aids In Kenya, qui soutient et accompagne les femmes et les enfants atteints du sida dans les bidonvilles de Nairobi. Cette action serait impossible sans l'aide des bénévoles de Solidarité Sida, organisateur du festival. Ils sont plus de mille à être présents durant la durée du festival, mais surtout 3 000 à aider l'asso, tout au long de l'année dans ses diverses manifestations.

PRATIQUE

Il reste des billets à vendre pour chaque journée à 35 €. L'accès à l'hippodrome de Longchamp se fait facilement depuis la station Boulogne–Jean-Jaurès (ligne 10). Un parking est également à disposition des automobilistes.