Zahia, nouvelle Ève de pierre et gilles

guillaume de Sardes(LE MONDE DE L'ART)

— 

« Cette idée d'Eve leur est venue très vite. J'ai adoré », raconte Zahia .
« Cette idée d'Eve leur est venue très vite. J'ai adoré », raconte Zahia . — M. FERRIER

«Ils ont transformé Claudia Schiffer en Vénus et Régine en Reine de la nuit. » Depuis trente ans, les œuvres de Pierre et Gilles mettent en scène leurs amis anonymes ou célèbres qui, magnifiés, divinisés, érotisés, se transforment en icônes, renouvelant l'art du portrait. Leur nouvelle égérie ? Zahia. L'escort girl qui fit tourner la tête aux Bleus. Représentée en Eve, la première femme, innocente et coupable, troublante et belle. « Cette idée d'Eve leur est venue très vite, raconte Zahia. J'ai adoré et leur ai dit oui tout de suite ! Ils voulaient quelque chose de doux et provocant à la fois. » C'est bien ça.

Joli serpent rose
D'un côté, la nudité, les lèvres entrouvertes et une cambrure marquée. De l'autre, une impression d'innocence. Eve a déjà cueilli le fruit défendu, mais ne l'a pas goûté. Pour quelques instants, elle jouit encore d'un paradis très kitsch, champêtre et coloré, où même le serpent d'un rose tendre a l'air sympathique d'un sex toy !
Il y a dans cette œuvre, comme dans toutes celles de Pierre et Gilles, quelque chose de candidement pervers. « Je dirais, résume Zahia, que leur univers est riche, poétique, enfantin et très sexy à la fois. Leur travail est tellement plus que de la photo. On peut revoir leurs œuvres plusieurs fois en découvrant de nouveaux détails. Notre imagination voyage ! » Mais vers où ? Peut-être bien vers un nouvel Eden et une innocence retrouvée…