Fête de la musique: Haro sur l'affiche version 2011!

POLEMIQUE Sur le Web, l'affiche de l'édition 20111 est raillée pour sa laideur et sa simplicité. Son auteur se défend...

H. D.

— 

Cette affiche a enflammé le Web.
Cette affiche a enflammé le Web. — DR

Aussitôt dévoilée, aussitôt conspuée. Depuis un mois, l'affiche de la Fête de la musique 2011 essuie un vent de critiques venu de la Toile. Lancée par des graphistes révoltés par une affiche jugée «nulle et moche», la campagne a enflammé le Web au point de voir apparaître deux sites anti-affiche. A noter que le budget réservé à la création de celle-ci s'élève cette année à 12.000 euros. «Il n'y a aucune recherche, des dégradés grossiers, c'est le degré zéro de l'illustration», explique Grégory Kapustin, créateur de Onsetapelaffiche.fr et directeur d'une agence de communication. «A l'origine, on a voulu monter un site de graphistes pour rigoler de l'affiche et proposer des solutions alternatives meilleures.» Mais les internautes en ont décidé autrement. Et en deux semaines, le site a enregistré 25.000 visites.

Surprise pour l'auteur

Claire Moreux, artiste graphique et auteur de l'affiche, se dit surprise par l'ampleur de la polémique. Elle reconnaît toutefois avoir voulu «mettre les pieds dans le plat». «Je suis étonnée de voir que des gens qui critiquent l'affiche passent autant de temps et d'énergie à essayer de la parodier. J'ai essayé de répondre à un cahier des charges précis tout en m'inspirant de mes voyages en outre-mer. J'ai travaillé dans une espèce d'énergie vibrante et à un moment, cette image s'est imposée.» Si la jeune artiste reconnaît avoir utilisé un dégradé numérique basique, elle défend son projet. «Pour certains, la prouesse réside dans l'utilisation technique de la PAO, mais ce n'est pas mon cas. J'ai voulu garder la fraîcheur du dessin.»