Le festival Etonnants Voyageurs rassemble 60.000 adeptes

CULTURE La manifestation organisée à Saint-Malo égale son record d'affluence...

Hubert Artus

— 

Beyrouth, de l'artiste Paul Bloas, a été l'une des œuvres exposées.
Beyrouth, de l'artiste Paul Bloas, a été l'une des œuvres exposées. — DR

Un succès de plus. Le 22e festival Saint-Malo Etonnants Voyageurs a refermé ses portes lundi après avoir envahi durant cinq jours la cité malouine. Inauguré jeudi, il a connu cette année une fréquentation d'environ 60.000 visiteurs, égalant ainsi sa plus forte affluence réalisée l'an passé à l'occasion des 20 ans de la manifestation. La pluie battante n'a pas découragé les amoureux du livre et les différents aménagements, notamment au Palais du Grand Large, ont semble-t-il été appréciés par les nombreux festivaliers.

«Le festival affirme ses différences»

Tout comme l'a été le thème retenu cette année: Villes mondes. Samedi matin, la projection événement du film de Manon Loizeau Chronique d'un Iran interdit a été l'un des moments forts du week-end, tout comme le concert de hip-hop donné par la star malienne Amkoullel et les slameurs invités. «Le festival affirme ainsi ses différences et s'assume comme un festival ni généraliste, ni d'un genre. C'est vraisemblablement ce que le public apprécie à Saint-Malo: une manifestation qui se veut l'affirmation d'une idée avec le souci de dire le monde, ses beautés et ses urgences», commente ainsi le président d'Etonnants Voyageurs, Michel Le Bris.