Baer a trouvé son double

©2006 20 minutes

— 

Bateleur de foule ou amuseur public, Edouard Baer n'a pas son pareil pour séduire le public en moins de deux.

Et s'il l'avait, son pareil, ce serait Luigi Prizzoti, ce double délirant que le comédien s'est créé.

De son enfance à sa décadence, la vie à paillettes de Luigi est le prétexte à une succession de numéros plus loufdingues les uns que les autres.

Chansons, acrobaties et interventions surprises se succèdent dans un joyeux foutoir à mi-chemin entre le cabaret et le music-hall.

Après le spectacle, l'ambiance se poursuit au restaurant Le Pirate, installé dans le théâtre.

Sympa pour boire un verre mais pas idéal pour dîner : service trop lent et menu trop cher pour l'assiette proposée.

Ch. L.

La Folle et véritable vie de Luigi Prizzoti, jusqu'au 26 février à la Cigale (Paris 18e).

.