L'écrivain espagnol Jorge Semprun est décédé

Reuters

— 

L'écrivain Jorge Semprun, de retour au camp de concentration de Buchenwald, en 1995.
L'écrivain Jorge Semprun, de retour au camp de concentration de Buchenwald, en 1995. — REUTERS

L'écrivain et homme politique espagnol Jorge Semprun est décédé à Paris à l'âge de 87 ans, rapportent les médias espagnols, citant sa famille. Né en 1923 à Madrid, Semprun a quitté l'Espagne en 1936, sa famille s'exilant au début de la guerre civile espagnole. Pendant la guerre, il s'engage dans la résistance française et adhère au Parti communiste espagnol. Arrêté par les Allemands, il est envoyé au camp de Buchenwald où il survit jusqu'à sa libération par les troupes américaines. Après la guerre, Jorge Semprun milite contre le régime de Franco, en tant que militant communiste, mais il est exclu du parti dans les années 1960.

Un homme «d'une grande humanité», pour Costa-Gravras

S'il se consacre par la suite en grande partie à l'écriture, il ne renonce pas pour autant à la politique et accepte d'être ministre de la Culture de 1988 à 1991, dans le cabinet du président du gouvernement socialiste Felipe Gonzalez. Couronné en France pour son oeuvre écrite en grande partie en français, il a reçu le prix Fémina en 1969 pour La deuxième mort de Ramon Mercader. Il avait rejoint l'Académie Goncourt en 1996.

 

Semprun a aussi travaillé pour le cinéma, écrivant le scénario de films d'Alain Resnais, Joseph Losey ou Costa-Gavras. «Je garde le souvenir d'un homme d'une grande humanité, d'un grand talent d'écrivain, et d'une connaissance de la politique parfaite. Il était d'une grande simplicité», a confié la Costa-Gavras sur i-Télé. Dans les années 1960 et 1970, Semprun a écrit pour le réalisateur d'origine grecque les scénarios de Z, L'Aveu et Section spéciale.