Pas branché électro

— 

« Un endroit sympa pour écouter de la musique ? Facile, va à Nancy ! » Les jeunes Messins sont taquins. La salle des Trinitaires affiche pourtant une belle programmation électro-rock. « Avant, il y avait pas mal de bars avec des concerts gratuits, mais ils ont tous fermé à cause des plaintes pour nuisances sonores », constate Arnaud, étudiant en anglais à Metz. « Pour émerger, les artistes doivent passer par Nancy ou Paris, confirme Cascadeur, artiste du crû dont le premier album a connu une belle exposition nationale. Sur les cent concerts que j'ai donnés ces dernières années, je n'en ai fait que deux à Metz. J'habite ici, mais artistiquement, cette ville ne m'apporte rien. »
Nancy, ville étudiante dynamique fait de l'ombre à sa voisine messine sur le plan des musiques actuelles. « Pourtant, on a une vraie belle scène électro », estime Matthieu Goeury, du Centre Pompidou-Metz. Cet été, le chantier d'une nouvelle salle dédiée aux musiques actuelles sera lancé.