Manifestation à HongKong pour la libération de Ai Weiwei

E.M. avec Reuters

— 

Plus d'un millier de personnes ont manifesté samedi à HongKong pour réclamer la libération de l'artiste et militant des droits de l'homme Ai Weiwei.

Manifestation

La manifestation, marquée par de brefs accrochages avec la police, illustre le rôle croissant de Hong Kong en tant que centre de ralliement des artistes et des militants en faveur de la démocratie.

Les manifestants, brandissant des banderoles sur lesquelles on pouvait lire «Qui a peur de Weiwei?», ont parcouru au son du tambour les quartiers commerciaux pour se rendre au Centre culturel, situé sur le port, où ils ont scandé des slogans en faveur de la libération de Ai.

«Cela a eu beaucoup d'impact», estime John Batten, un critique d'art de Hong Kong qui a participé à la manifestation. «Le message concerne la liberté d'expression (...) il ne s'agit pas seulement de Ai Weiwei, il y a toute une répression en cours en Chine».

2.000 personnes

Les organisateurs ont fait état d'une participation de 2.000 personnes encadrées par d'importants effectifs de police.

Des graffiti à l'effigie de Ai ont par ailleurs fait leur apparition sur les murs de l'ancienne colonie britannique renrée en 1997 dans le giron chinois, ce qui a déclenché une enquête de police.

Ai a été arrêté le 3 avril à Pékin après s'être vu interdire d'embarquer dans un avion à destination de Hong Kong. Les autorités chinoises sont restées vagues sur ce qui lui est reproché, se contentant de dire que Ai fait l'objet d'une enquête pour «crimes économiques présumés».