Festival Hellfest: Une pétition pour faire déprogrammer des groupes «christianophobes»

E.O.

— 

Après l’annulation d’Anal Cunt pour cause de paroles provocantes, le festival de «musiques extrêmes» Hellfest va-t-il devoir à nouveau nettoyer sa programmation ? C’est en tout cas le souhait du collectif «Provocs Hellfest, ça suffit», qui a mis en ligne une pétition demandant à l’organisation du festival - qui se déroulera du 17 au 19 juin 2011 à Clisson (Loire-Atlantique) - de ne pas faire jouer plusieurs groupes qui «véhiculent des propos de violence et de haine très clairement antichrétienne».

Le collectif vise les groupes Mahyem, Belphegor et Triptykon. Le premier «revendique et encourage la haine des chrétiens», selon l’association, qui dénonce des paroles telles que «Chrétienté... Religion de pitié... Dieu des malades» ou «Sucer le sang de nonnes sans chattes». Les deux autres groupes sont coupables, aux yeux du collectif de chansons comme «Fukk the blood of Christ» ou de «Crucifixus».

«Provocs Hellfest, ça suffit» précise que son action «n’est en aucun cas dirigée contre les métalleux en tant que personnes», tout en soulignant tout de même «leur propre responsabilité».

L’édition 2010 du festival Hellfest avait déjà été marquée par une polémique et la Confédération des associations familiales catholiques avait fait interdire l’accès au festival aux mineurs non accompagnés.