Au plaisir de chanter leurs douleurs

MUSIQUE Alex Beaupain et Joseph d'Anvers, musiciens écorchés...

Benjamin Chapon

— 

Beaupain, pop mélancolique.D'Anvers, rock métissé électro.
Beaupain, pop mélancolique.D'Anvers, rock métissé électro. — S. ORTOLA / 20 MINUTESE. ALLENBACH

Ils n'ont pas une grande voix mais s'en fichent. Leurs textes sont tragiques mais, eux, plutôt sympathiques. Boudés par les radios et les télés, mais reconnus par le milieu, Alex Beaupain et Joseph d'Anvers sortent leurs troisièmes albums respectifs : Pourquoi battait mon cœur et Rouge Fer.

Sinistrose, c'est trop
L'un et l'autre se traînent une réputation d'auteurs écorchés. « Ma pente naturelle, c'est la nostalgie », concède Alex Beaupain. « J'ai écrit mon premier roman l'an dernier, raconte Joseph d'Anvers. Ça m'a permis d'écrire autre chose, avec d'autres mots. Bon, bien sûr, ce n'est jamais très gai. »

Les tristes sires ont abdiqué
« J'ai sciemment voulu accélérer le tempo, faire moins de ballades, et surtout, que personne ne meure », rigole Alex Beaupain, dont les précédents albums sont marqués par des chansons sur le deuil. « J'ai eu une année difficile au moment d'écrire ces chansons, raconte Joseph d'Anvers. J'étais à fond dans le trip de la résilience : encaisser, vivre malgré les traumatismes. Du coup, mes chansons sont plutôt sombres mais positives, même celle sur le suicide. »

Un succès confidentiel
Au-delà de cercles de fans, les deux auteurs ne connaissent pas le succès public que leurs talents méritent pourtant. « Je fais de la chanson adulte, pas de la poésie imbitable, explique Alex Beaupain. C'est très compliqué de faire des chansons accessibles. » Joseph d'Anvers raconte : « J'ai toujours essayé de fuir un peu les modes et la tradition de la chanson. Bon, ça ne m'a pas toujours réussi… »

Des étiquettes
« Je suis identifié intello à cause des films de Christophe Honoré. » Car Alex Beaupain est connu pour avoir composé ses musiques de film depuis Les Chansons d'amour. « J'ai enchaîné l'enregistrement des chansons de son nouveau film avec celle de mon album, que j'ai pris comme une récréation. » Joseph d'Anvers est, lui, comparé à Gainsbourg, pour le phrasé, ou à Bashung, pour qui il a d'ailleurs composé des chansons dans Bleu Pétrole. « C'est flatteur et agaçant. Quand on chante en français, on ne peut pas trop s'échapper de certaines références. »

Leurs atouts

Alex Beaupain sait marier des mélodies toutes simples à des formulesqui ne le sont pas moins. C'est tout con, pop et beau. Joseph d'Anvers fait, lui,dans le rock métisséà l'électro, façon new-yorkaise. Son album ambitieux est une réussite.