Des bagels plein les doigts

Stéphane Leblanc

— 

Michaël et Rachid à la tête d'un fast-food exclusivement consacré au bagel.
Michaël et Rachid à la tête d'un fast-food exclusivement consacré au bagel. — S.ORTOLA / 20 Minutes

Après le sandwich, le kebab, le hamburger, le panini… c'est au tour du bagel de tenter une percée en France. Les premières échoppes consacrées exclusivement à cet anneau de pain garni viennent d'ouvrir leurs portes. « Vous trouvez ça croustillant à l'extérieur et moelleux à l'intérieur ? C'est le principe », acquiesce Rachid, pas peu fier de nous servir un savoureux « cream cheese nature », juste tiède. « Nos premiers clients étaient des Californiens de passage à Paris, raconte Michaël, son associé. Sceptiques au départ, ils sont repartis enchantés. »

Sans oignons rouges ni pickles
Michaël et Rachid ont tous deux 23 ans. Quelques semaines après avoir ouvert leur Bagel corner en face du métro Jussieu, à Paris, ils rêvent d'imposer les standards du bagel à la française. Leurs recettes, ils les ont testées « sur une cinquantaine de personnes afin qu'elles plaisent au plus grand nombre » : un pain grillé tranché en deux et tartiné de cream cheese, avec des légumes (concombre, tomate, avocat), du fromage (cheddar, emmental), du poisson (thon ou saumon) ou de la viande (dinde ou pastrami, spécialité de bœuf fumé inventée, comme le bagel, par les Juifs d'Europe centrale). « Par rapport à la recette originale, on a abandonné les oignons rouges et les pickles, nuancent-ils en chœur : trop forts pour les Français. » « En étant l'un juif, l'autre musulman, la question du halal et du cacher s'est évidemment posée », reprend Michaël. « Mais ça allait à l'encontre de notre philosophie, rigole Rachid. Le bagel, on veut l'ouvrir à tous ! »