Gallimard récupère son nom sur Twitter

S. C.

— 

Gallimard a trouvé un accord avec JR, un internaute qui avait créé le compte @Gallimard sur Twitter à l’insu de la maison d’éditions. Selon JR, cette usurpation d’identité visait en fait à protéger la marque. «Appréciant la qualité des publications de l'éditeur Gallimard qui m'a donné la passion de la lecture», explique-t-il, il a décidé de créer un compte @Gallimard pour «éviter le squattage du nom par un Américain ou une personne mal intentionnée».

JR a donc utilisé ce compte pendant deux ans, avant de contacter Gallimard pour lui proposer de le «reprendre gratuitement». Sans réponse de la maison d’éditions, JR décide alors de vendre le compte au plus offrant sur eBay, le site d’enchères américain, avec une mise à prix de 25 euros. Finalement, Gallimard s’est (enfin) intéressée au sort de ce compte Twitter à son nom et, un accord confidentiel plus tard, a désormais récupéré les codes d’accès @Gallimard.