Cheb Mami devrait être libéré de prison le 23 mars

© 2011 AFP

— 

La star algérienne du raï Cheb Mami, condamné à 5 ans de prison en 2009, devrait être libérée le 23 mars puisque sa demande de libération conditionnelle a été accordée, a annoncé ce mercredi à l'AFP son avocat.

Cheb Mami, 43 ans, «sort le 23 mars», c'est «une victoire», «on attend ça depuis longtemps», a expliqué à l'AFP Me Khaled Lasbeur, avocat du chanteur. Le juge d'application des peines de Melun a en effet accepté mercredi la demande de libération conditionnelle de Cheb Mami, condamné le 3 juillet 2009 à 5 ans de prison pour tentative d'avortement forcé de son ex-compagne. Le parquet de Melun avait donné un avis favorable à cette demande de libération.

Condamné pour «violences» sur son ex-compagne

Cheb Mami est incarcéré à Melun depuis sa condamnation par le tribunal correctionnel de Bobigny. La star du raï a fait le 8 mars à Melun une nouvelle demande de libération conditionnelle, après avoir fait en octobre une demande de libération conditionnelle parentale pour s'occuper de son fils de deux ans, né durant sa cavale en Algérie. La demande avait été rejetée par un juge d'application des peines de Melun.

Cheb Mami a été condamné notamment pour des «violences» avec circonstances aggravantes en 2005 à l'encontre de Camille, une photographe de presse de 43 ans, avec laquelle il entretenait une liaison.