Récits étranges et cauchemardesques

© 20 minutes

— 

« Approchez mesdames et messieurs... » Les curieux auront bien raison d’accepter l’invitation du Cirque des Mirages*. Depuis cinq ans, ce duo piano-voix séduit par ses chansons atypiques et ses shows mystérieux, inventifs et insolites, à mi-chemin entre music-hall et récital très théâtral. Son premier album studio, Fumée d’opium, s’est ouvert avec succès à des musiques venues d’ailleurs : tango, valse, jazz manouche... Mais sur scène, les deux compères, Parker et Yanowski, redeviennent ces géniaux bonimenteurs musiciens, colporteurs d’histoires étranges et cauchemardesques, de monstres, de sexe et autres bizarreries fantasmagoriques. Leur goût pour l’imaginaire, le merveilleux et une certaine emphase stylistique les éloigne des chanteurs à textes actuels friands de l’anecdote chantée sur un mode mineur. Anachroniques – on les compare parfois à des artistes de cabaret du Berlin d’avant-guerre –, ils sont moins passéistes qu’adeptes de pratiques artistiques d’avant-garde. Ils comptent ainsi ouvrir leur spectacle à la vidéo et à des décors réalisés par des plasticiens. Benjamin Chapon * A partir de ce soir et jusqu’au 14 janvier au Café de la Danse (Paris 11e).