Louis Bertignac veut que Téléphone se reforme

MUSIQUE Mais la reformation n'est pas prévue de façon imminente...

C.P.

— 

Louis Bertignac à l'inauguration de la boutique Zadig & Voltaire, jeudi 17 avril 2008
Louis Bertignac à l'inauguration de la boutique Zadig & Voltaire, jeudi 17 avril 2008 — Cédric Couvez

Régulièrement, des rumeurs de reformation du groupe; régulièrement aussi, des démentis. Louis Bertignac a confié au Parisien qu’il avait «envie» d’une reformation, et comment cette envie était revenue.

L’ancien guitariste du groupe raconte que c’est en se séparant de sa femme, en voyant son «cocon» se briser, qu’il est tombé sur d’anciennes chansons du groupe et a eu envie d’appeler Jean-Louis Aubert. «J’avais envie de le retrouver, qu’il me donne de la force. On s’est vu. Lui venait de perdre son père. On s’est raconté plein de choses, comme quand on avait 18 ans et que l’on était les meilleurs potes du monde. On est repartis comme à l’époque.» D’où l’envie de reformation.

Le producteur Gilbert Coulier (nouveau producteur de Johnny Hallyday) a fait des propositions précises avec un calendrier de répétition avec une série de concerts pour 2012. «On a dit à Coulier que l’on verrait plus tard» explique Bertignac au Parisien, soulignant: «Moi j’en ai envie.»

>> Avez-vous envie que Téléphone se reforme? Iriez-vous les voir en concert? Dites-le nous dans les commentaires...