dernières danses avant de bonnes vacances

— 

Le sprint final est lancé. Epuisés après un trimestre de noubas endiablées, les fêtards ont jeté leurs dernières forces (et leurs derniers godets) dans des fiestas aussi variées que sympathoches. Petit tour de piste des réjouissances…

L'anniversaire le plus perché
Pour fêter les 10 ans de sa soirée itinérante « So Happy in Paris ? », le célèbre DJ-producteur Michael Canitrot a eu la riche idée de privatiser le premier étage de la tour Eiffel. De quoi offrir à ses convives une vue à toute épreuve. Le beau gosse a fait guincher la nouvelle Miss France, Laury Thilleman, et sa prédécesseur, la très sexy Malika Ménard. La Dame de fer ne s'en serait toujours pas remise.

L'anniversaire le plus branché
Idole des kids et des hipsters, Jean-Charles de Castelbajac s'est associé à Clan Campbell pour souffler sa 51e bougie. L'occasion pour le couturier de réunir la fine fleur de la hype à la Cité de la mode et du design.
Dans ce véritable château postmoderne, JCDC a surpris en orientant la direction artistique de sa soirée façon électro-médiévale. Un grand écart qui a permis de pouvoir écouter un plateau d'une grande qualité : le duo noisy Crystal Castles, la pop de Chew Lips et la minimale de Michael Mayer. Lors du cocktail, le styliste a devisé avec Jacques Higelin ou encore Richard ­Gotainer.

L'inauguration en grande pompe
Pour célébrer l'inauguration de son nouveau concept store « Haussmann », le chausseur André a invité de nombreuses vedettes à trinquer autour d'une coupe de champagne. Résolument über-cool, la marque avait installé un baby-foot en plein milieu de la boutique. De quoi amuser les VIP parmi lesquels on comptait les ravissantes Pauline Delpech, Frédérique Bel et Alysson Paradis.
Plus musclé, on a également taillé la bavette avec le champion du monde de roller Taig Khris et une partie de l'équipe de rugby du Racing-Métro 92. De leur côté, le comédien Bruno Putzulu et le présentateur TV Samuel Etienne assuraient le quota intello. Le cocktail s'est achevé par une pluie de vieux rock'n'roll déchaînés.

Le nouveau club qui bouge
La rue de Ponthieu compte un nouveau spot branchouille à son actif. A deux pas du Régine's, le Schmuck s'impose comme le repaire de la jeunesse dorée des Champs-Elysées. C'est l'acteur Gilles Lellouche qui a investi dans ce club de poche. Tous ses copains, de Guillaume Canet à Jean-Paul Rouve y passent désormais leurs nuits.