Le comédien Gabriel Monnet est mort

CULTURE Il avait 90 ans...

C.P.

— 

Catherine Tasca remettant le Molière d'honneur à Gabriel Monnet, le 07 mai 2001 au théâtre Marigny à Paris
Catherine Tasca remettant le Molière d'honneur à Gabriel Monnet, le 07 mai 2001 au théâtre Marigny à Paris — AFP / JEAN-PIERRE MULLER

«L'inlassable serviteur d'une grande idée, celle de la démocratisation culturelle»: c'est ainsi que le ministre de la culture Frédéric Mitterrand a rendu hommage à Gabriel Monnet, mort dimanche à l'âge de 90 ans.

Metteur en scène, directeur et figure nationale du théâtre en France, lauréat d’un Molière d’honneur en 2001 pour l’ensemble de son œuvre, c’est le Conservatoire de Montpellier, où il devait jouer en fin de semaine, qui a annoncé la nouvelle.

Avant de se consacrer au théâtre, Gabriel Monnet s’est consacré à la Résistance. En délaissant ses habits de maquisard, il était devenu instructeur national d'art dramatique, puis avait fondé l'association d'éducation populaire Peuple et Culture. A Annecy, où était basée l’association, il avait rencontré le dramaturge Michel Vinaver, et monté sa pièce Les Coréens.

retrouver ce média sur www.ina.fr

Et puis Monnet avait quitté Annecy, et avait fondé à Bourges sa compagnie. Ensuite les titres s’étaient succédés: directeur de la Comédie de Bourges, puis de la nouvelle Maison de la culture (il en démissionne par solidarité avec ses personnels contestataires), directeur du Centre dramatique national des Alpes.

En 1981, il met fin à sa carrière administrative et se lance dans le jeu et la mise en scène. Shakespeare, Molière, Tchekhov, Monnet se consacre essentiellement aux classiques. Au cinéma, il incarne notamment un personnage de La Lune dans le caniveau auprès de Gérard Depardieu.

Officiellement à la retraite depuis 1981, il devait jouer jeudi et vendredi dans Etat civil, d'après l'œuvre d'Antonio Lobo Antunes.