«Michael» ressuscité pour un tour de piste

MUSIQUE De jeunes New-yorkais jugent le disque posthume de Michael Jackson sorti vendredi...

A New York, Benjamin Chapon

— 

Sur Michael, la voix de Jackson s'accompagne de featurings de 50 Cent ou Lenny Kravitz.
Sur Michael, la voix de Jackson s'accompagne de featurings de 50 Cent ou Lenny Kravitz. — PUENTE / SIPA

«Hey! Tu veux le dernier Michael Jackson? Cinq dollars.» A Harlem, à un bloc de l'Apollo Theater où les Jackson Five débutèrent en 1967, cela fait un mois que des gamins vendent à la sauvette sur votre lecteur MP3 ou sur clé USB Michael, l'album posthume du «King of Pop». Celui-ci est paru vendredi en France et sort demain aux Etats-Unis.

«Les fans restent attachés»

«Michael Jackson, c'est la musique de nos parents! Là, les producteurs ont essayé de faire moderne, mais ça sonne toc», racontent-ils. Ji-Ma, jeune asiatique adepte de hip-hop, est lyrique: «C'est un dieu, et on ne touche pas à dieu. Mais son temps est révolu.» Lui et ses copains font pourtant de bonnes affaires. «Les fans restent attachés, analyse Rod. C'est comme avec une équipe de basket. Tu la soutiens même si elle n'a rien gagné depuis dix saisons.»

Compilation de productions hétéroclites datant de différentes «périodes» (jus­qu'aux années 1980) que le chanteur avait écartées, Michael avait peu d'atout pour séduire ces jeunes. «Si tu l'écoutes tout à la suite, c'est nul à vomir par les oreilles, sanctionne Jackson, prénommé ainsi en hommage à Bambi. Mais si tu prends un ou deux morceaux au hasard, il y a des trucs pas mal.» L'apprenti rappeur ajoute: «Il a raté le phénomène hip-hop. Les jeunes gars qui ont bossé avec lui voulaient poser avec le King, pas lui faire faire de la bonne musique.»

Controverses

Plusieurs membres de la famille de Michael Jackson ont mis en doute l'authenticité de certaines pistes vocales. D'autres comme Will.I.am ont dénoncé la sortie de chansons que la star décédée n'a jamais validées.