Les bulles s'animent en bande sur la toile

olivier mimran

— 

Le projet The Notorious d'OnyxiCré@tion, un des spécialistes français de la BDVidéo.
Le projet The Notorious d'OnyxiCré@tion, un des spécialistes français de la BDVidéo. — onyxicr@tion

Pour se promouvoir aux Etats-Unis, mieux vaut caser une bande-annonce animée sur le Net. Ce, même si on est une bande dessinée. Le procédé a le nom compliqué de gifted animated motion. On parle de comics motion quand il s'agit de comics.
Dans ce dernier cas, la technique est poussée à son maximum puisque au lieu de se contenter de zoomer et de dézoomer sur des planches scannées, des studios spécialisés créent de véritables petits films avec bande originale, effets sonores et… animation de dessins à l'origine statiques.
Le résultat, comparable à du dessin animé, est ensuite diffusé sur les plates-formes de vidéos, le bouche à oreille faisant le reste. Chacun des comics motions de la série « Astonishing X-Men gifted », par exemple, totalise plus de 200 000 vues sur YouTube !

Un fort impact visuel
En France, le comics motion en est à ses balbutiements : quelques éditeurs ont bien formé de petites équipes dévolues à la promo vidéo de leurs albums, mais leur travail est souvent grossier, faute de moyens.
Un passionné, Sébastien Lalande, s'est pourtant mis en tête de faire aussi bien – sinon mieux – qu'outre-Atlantique. A la tête du studio OnyxiCré@tion, il ­propose aux éditeurs traditionnels des BDVidéos, animations clés en main dignes de celles de Marvel (« Iron-Man », « X-Men », etc).
Sébastien Lalande est persuadé que le marché a de l'avenir. « Grâce à son impact visuel, le résultat est beaucoup plus attractif, indique-t-il. Il est plus excitant de voir et entendre des épées s'entrechoquer que de lire un gros “cling !” dans une image figée. » Au-delà du pur outil de promotion, la BDVidéo pourrait ainsi, à terme, révolutionner la conception-même de la BD, déjà remise en perspective depuis l'avènement des techniques numériques. Alors que le por­tage d'albums scannés vers les terminaux mobiles commence à prendre ses marques, la BDVidéo propose une alternative intéressante.
De fait, de nombreux observateurs prédisent, dans un avenir proche, la généralisation de la lecture sur des produits nomades type tablettes. Réalité ou fiction ? Si les jours de la BD traditionnelle étaient effectivement comptés… la BDVidéo pourrait bien être son avenir le plus excitant.

reconnaissance