Vous avez demandé le rap du 113, ne quittez pas…

Benjamin Chapon

— 

Rim'K, AP et Mokobé sortent lundi leur nouvel album, Universel.
Rim'K, AP et Mokobé sortent lundi leur nouvel album, Universel. — FIFOU

Le trio du 9-4 a tourné sept fois sa langue dans sa bouche avant de composer, Universel. Un joli numéro, pas téléphoné, où la dance appelle le hip-hop du pied.

En attente. Annoncé pour le début du printemps, puis l'automne, l'album Universel a eu une gestation lente. « On est des perfectionnistes, s'excuse Rim'K. On s'est bien pris la tête parce qu'on voulait faire un disque de qualité, plein d'originalités. »

Occupé. Depuis cinq ans, chaque membre du 113 a eu son projet solo. « Les retrouvailles ont été faciles parce qu'on ne s'est jamais quitté », raconte AP. « En solo, tu as tout sur tes épaules, rappelle Mokobé. Chacun est devenu plus fort. »

Réseau. Parmi les duos de l'album, un surprenant titre avec le chanteur Benjamin Biolay. « On s'est croisé à l'enregistrement d'une chanson pour Haïti, raconte Rim'K. C'est un connaisseur du rap. On lui a proposé un thème et ça lui a tout de suite parlé. Il a adopté la méthode rapologique : il a écrit sa partie. » Mokobé est admiratif : « Il a une plume de malade. Il fait des supers punch­lines. »
Laissez un message. Autre moment fort de l'album, un titre pêchu avec Flavor Flav', légende du hip-hop cainri. « C'était important pour nous de l'avoir parce que sa musique d'engagement est quelque chose qui nous ressemble. On voulait le faire dé­couvrir à nos jeunes fans. C'est comme avec Jimi Hendrix ou les Beatles pour le rock, il y a une histoire du rap. »