«Les Petits Mouchoirs»: Le film d'amis, un succès friendly

CINEMA Le film de Guillaume Canet, triomphe en salle...

Stéphane Leblanc

— 

Sur le tournage des « Petits mouchoirs », un film de pote tourné avec des potes.
Sur le tournage des « Petits mouchoirs », un film de pote tourné avec des potes. — J.-C. LOTHER

Avec bientôt cinq millions d'entrées, Les Petits Mouchoirs de Guillaume Canet est en passe de dépasser Inception. Il deviendra alors le film sorti en 2010 le plus vu en France. Six cent salles le projettent toujours six semaines après sa sortie. Ou comment une poignée de potes a fait entrer le public dans sa bande.

«On rit, on pleure, on a envie de devenir copains avec eux» (Louise, 22 ans)
La fréquentation baisse peu, preuve d'un bon bouche à oreille. « Le film véhicule des valeurs positives d'amitié et d'entraide », explique Estelle Boutière, analyste média chez NPA. Le thème est porteur : la série « Mes amis, mes amours, mes emmerdes » cartonne sur TF1 avec 7 millions de téléspectateurs le premier soir de la saison 2, bien plus que l'an dernier.

« Il y a forcément un personnage qui nous ressemble » (Bertrand, 36 ans)
Le dragueur invétéré, le naïf romantique, le quadra stressé, « on a tous des amis comme ceux-là, avec les mêmes défauts, note Estelle Boutière. Les interactions entre les attentes des uns et les égoïsmes des autres créent des étincelles. »

«Un film sur l'amitié, c'est pas si fréquent» (Khadija, 27 ans)
Mes Meilleurs copains de Jean-Marie Poiré date de 1989. Les Copains d'abord de Lawrence Kasdan, influence revendiquée par Canet, de 1984. Sans parler de Vincent, François, Paul… et les autres de Claude Sautet (1974). « Une éternité, note Estelle Boutière. C'est aussi un renouveau pour la télévision, où le groupe a depuis longtemps investi la police et le polar, mais encore peu la comédie. »

Potiche pas cruche

Le cinéma français se porte bien en cette fin d'année. Après Des hommes et des dieux et Les Petits Mouchoirs, c'est au tour de Potiche de côtoyer les cîmes du box-office. Le cap du million d'entrées a été dépassé en neuf jours, contre cinq malgré tout pour le film de Canet.