Véronique Sanson: «Il ne s'agit pas d'écrire de la musique au mètre»

INTERVIEW La chanteuse évoque son nouvel album, «Plusieurs Lunes»...

Propos recueillis par Alice Coffin
— 
Prendre le temps de vivre et de composer. Cinq ans séparent « Plusieurs lunes » du précédent album de Sanson
Prendre le temps de vivre et de composer. Cinq ans séparent « Plusieurs lunes » du précédent album de Sanson — DR

Pas Bô pas bien. Non, ce n'est pas le jugement critique porté sur le nouvel et 14e album de Véronique Sanson, Plusieurs lunes, éclectique, imprégné d'accordéon, de musique de cirque. Juste le titre de l'une de ses quatorze chansons. Un morceau qui explique - quel bel adage du jour - qu'«avoir peur du lundi matin, ce n'est pas bô, ce n'est pas bien».

   Cinq ans depuis votre dernier album, c'est quand-même un peu long, non?
Ça fait Plusieurs Lunes, oui. Ce qui veut dire plusieurs mois chez les Indiens d'Amérique. Mais je sors toujours mes albums tous les cinq ans. C'est mon rythme. Pour avoir le temps de vivre. Il ne s'agit pas d'écrire de la musique au mètre

   Vous visez des collègues, là?
Pas du tout. Quand Zazie fait sept albums d'un coup, je trouve ça adorable. Cela demande du talent et du courage. Mais, moi, je ne suis pas comme ça. Il faut que je m'imprègne des situations, des moments.

En cinq ans, il y en a beaucoup, des moments. C'est pour cela que votre album est très varié?
Tout est sur la pochette de l'album. On y voit plusieurs lunes, comme il y a plusieurs humeurs. C'est ça la vraie vie, les hauts et les bas. C'est les miens puisque c'est presque toujours autobiographique. Surtout que l'album a été composé à 70% chez moi, avec mes animaux autour. D'ailleurs, on entend même dessus ma poule Fifi.

   Plus que la poule, toute votre famille a participé...
Ma sœur m'a écrit une chanson, oui. Qu'on me pardonne. Elle n'a pas osé me la proposer alors elle s'est adressée à Johnny. Mais Johnny, il avait déjà quarante chansons qui disaient «je suis tout seul», «je suis malheureux», «j'ai perdu mon cheval». Alors j'ai dit à ma sœur, mais ma vieille, moi je te la prends ta chanson! Et puis je chante aussi avec mon fils sur cet album, en anglais.

Vous serez à l'Olympia début mars…
Si je fais des disques, c'est pour aller sur scène. Je ne peux pas chanter pendant dix ans les mêmes chansons, tout le monde en aurait marre. Donc il faut que j'en fasse de nouvelles pour pouvoir retrouver mon public.

   Eddy Mitchell, a, dit lui, que c'était sa dernière tournée…
Mon message à Eddy, c'est, t'es un menteur ! Dans trois ans, on va le retrouver, avec son chapeau de cow-boy et ses bottes à éperons. Ou alors, moi je vous le dis, il va se faire chier, grave!

   Mais vos chansons n'existent pas que sur scène. Ma Double Vie a cartonné, au cinéma, récemment non?
Ah, oui, dans le film Tout ce qui brille ! Cela m'a fait un plaisir fou ! ça a permis à des jeunes entre 12 et 18 ans de la découvrir. Moi qui suis un vieux dinosaure!