Grisham, avocat de la lecture chez les ados

SUSPENSE L'écrivain américain à succès se lance dans une série de thrillers avec un héros de 13 ans...

Stéphane Leblanc

— 

L'auteur de La Firme aimerait faire naître quelques vocations d'hommes de loi.
L'auteur de La Firme aimerait faire naître quelques vocations d'hommes de loi. — H. O'MALLEY / REX / SIPA

«Ecrire pour la jeunesse, j'ai pris ça comme un défi, car je n'étais pas sûr d'y arriver.» C'est John Grisham qui parle. L'auteur américain de thrillers, vendus à 60 millions d'exemplaires à travers le monde, était invité il y a quelques semaines dans l'école de sa fille institutrice. Le tout pour débattre de son nouveau livre, Theodore Boone, enfant et jus­ticier, tiré à un million d'exemplaires.

Devant celui qui fut avocat avant de se consacrer à la littérature, des collégiens américains éberlués d'avoir le maître du suspense devant eux. Tous avaient lu son livre, qu'ils «adorent», à défaut d'avoir vu les films, déjà anciens, qu'on avait tiré de ses best-sellers (lire l'encadré).

Trois tomes prévus «au minimum»

«J'espère qu'ils auront appris quelque chose sur la présomption d'innocence, explique l'auteur sur le site de son éditeur français Oh! Editions. Ce serait super si ce genre de livres donnait envie à des gamins de faire une carrière d'homme de loi.»

Ou devenir des amateurs de littérature. «La mère de Gri­sham lui interdisait de regarder la télé, rappelle Philippe Robinet, éditeur de Theodore Boone en France. Il a passé son enfance et son adolescence dans les bibliothèques avec l'idée qu'on vit mieux quand on lit que quand on ne lit pas. Aujourd'hui, c'est notre travail d'amener les jeunes à la lecture. Pour cela, j'ai confiance dans ce livre, qui mêle les questions du bien et du mal et où le jeune héros détient les clés de l'intrigue entre ses mains.»

En France, le livre ne sera tiré qu'à 50.000 exemplaires. «Un beau tirage en France», nuance Philippe Robinet. Trois tomes sont prévus «au minimum». Et le projet d'une adaptation au cinéma est déjà évoquée.

Porté à l'écran

John Grisham est devenu cette année le troisième écrivain préféré des Américains, derrière Stephen King (1er), mais devant Dan Brown (8e), J.-K. Rowling, Tolkien (9es ex aequo) et Stephenie Meyer (Twilight), qui disparaît du classement annuel publié par Harris Interactive. En France, cet ancien avocat de 55 ans est surtout connu pour ses romans portés à l'écran. La Firme (de Sidney Pollack, avec Tom Cruise, 1991) et L'Affaire Pélican (d'Alan J. Pakula avec Julia Roberts, 1992) restent ses deux plus gros succès. Mais on se souvient aussi du Client (de Joel Schumacher avec Susan Sarandon, 1993), de L'Idéaliste (de Francis Ford Coppola avec Matt Damon, 1995). Grisham est aussi l'auteur du scénario du film Mickey (2004) d'Hugh Wilson, autour du baseball.