Un invité de marques pour noël

laurent bainier

— 

Dans une rédaction, chaque service a son jeu de société. Pour les faits-diversiers, c'est le Cluedo. Les journalistes éco ont le Monopoly. Le service culture, en général, le Trivial Pursuit. Quant à la rédaction en chef, c'est la Bonne Paye. Depuis peu, le rédacteur de la page shopping a aussi son joujou.
Le Jeu du logo et des marques (à partir de 12 ans, 30 €) teste vos connaissances sur la publicité et les produits qui nous entourent. « Quelle est l'origine du mot Carambar ? » ; « Citer une boisson en poudre vendue en sachet.  » ; « Qui a créé la première biscotte ? » Mis à part Naomi Klein, tout le monde a une chance de gagner.
Pour ce lancement, Lansay est allé puiser son inspiration outre-Manche où Drumond Park, leader du secteur, a fait un vrai carton l'année dernière grâce à Logo. « Quand nous avons décidé d'adapter le jeu, nous avons constaté que seule la moitié des marques présentées parlait aux Français, explique Stéphane Azoulai, vice-président de Lansay. Il nous fallait donc renouveler 50 % des questions. »

Pas moins de 100 000 exemplaires
Et pour cela, convaincre des entreprises de laisser Lansay utiliser leur logo chéri. « Ça n'a pas été facile car l'identité visuelle d'une société est un sujet touchy, continue le fabricant français. Pour certaines marques, il nous fallait remonter jusqu'à la maison mère et obtenir des accords des bureaux internationaux.Mais au final, nous avons essuyé très peu de refus. Sans doute parce que nous sommes un acteur reconnu du marché du jeu et que nous avons pu présenter la version anglaise en guise d'exemple. »
Peut-être aussi parce que ce produit s'annonce comme l'un des hits de Noël. Lansay envisagerait d'en produire 100 000 exemplaires. Question subsidiaire : « Comment appelle-t-on la possibilité de mettre en avant gratuitement sa marque via le produit star des fêtes ? » Réponse : Un bon coup de pub !