Se déstresser quand on est plutôt pressé

valériane cariou

— 

Quand vos voisins de rame vous colle un peu trop, prenez du recul... mentalement.
Quand vos voisins de rame vous colle un peu trop, prenez du recul... mentalement. — A. WONG / AP / SIPA

Entre les réunions de parents, le carnet de liaison abandonné sur la console, 2 ou 3 personnes qui attendent le métro en même temps que vous et un voyage debout, le stress monte avant même d'être arrivé au bureau.
Dans les transports, on repassera pour une séance des 5 tibétains, mais on peut essayer un petit massage. Dans le sens des aiguilles d'une montre, juste sous le sternum, exactement à l'endroit où les côtes se séparent. On se redresse. A l'inspiration par le nez, le ventre se gonfle et, à l'expiration, par la bouche, le ventre se dégonfle lentement. Dix fois de suite, ça peut aider.

Faire le joint
Quand le stress réapparaît entre la journée de bureau et un entretien en fin d'après-midi, on résiste comment ? On joint les mains et on exerce une pression pendant plusieurs secondes puis on relâche rapidement et brusquement. On répète le mouvement le plus longtemps possible et on respire au rythme de ces pressions.
Passé 19 h, les travailleurs ont droit à une pause. Ce soir, « Charming » nous invite à un premier dîner en tête-à-tête. Alors avant le resto, on peut s'isoler deux minutes dans un parc pour entamer une série de respirations profondes ou tester le compte à rebours. Imaginez-vous dans un ascenseur, au dixième étage. A mesure que l'ascenseur descend, on doit glisser dans un état de léthargie apportant paix et relaxation. 10, 9, 8, on ferme les yeux. 7, 6, 5, la tension musculaire s'élimine. 4, 3, 2, on se sent complètement calme et ne ressent plus de stress. 1, on arrive au rez-de-chaussée calme et détendu. Les portes de l'ascenseur s'ouvrent et on entre dans le restaurant...

images mentales

Dans un cadre confiné comme le métro, les experts conseillent de jouer sur sa respiration. Il s'agit de fermer les yeux, de prendre conscience de la zone tendue (épaule, dos…), de se concentrer sur cette tension et de la relâcher sans bouger. Les mouvements additionnels pouvant créer d'autres tensions, on travaille sur le ressenti. Autre technique intéressante : fermer les yeux et partir sur des images mentales positives qui permettent de remplacer les images stressantes en visualisant des détails qui suscitent le bien-être ou la joie. Les odeurs, notamment les huiles essentielles d'agrumes, peuvent aider à la détente. Au bureau ou en rentrantle soir, c'est à tester.