Solomon Burke, soulman aimé d'« everybody »

— 

« Le roi de la soul », l'année passée.
« Le roi de la soul », l'année passée. — K. SCHOENDORFER / REX / SIPA

La soul a perdu, hier, l'un de ses plus éminents représentants. Solomon Bur­ke est décédé à 70 ans à l'aéroport d'Amsterdam, aux Pays-Bas, où il se ren­dait pour un concert. Le chanteur est l'auteur du tube popularisé par les Blues Brothers, Everybody Needs Somebody to Love. Mais son apport au rhythm'n'blues n'est pas réductible à une chanson, aussi fédératrice soit-elle.
énial rénovateur de chants gospels, Solomon Burke laisse des dizaines de disques en héritage à ses fans, ses 21 enfants et 90 petits-enfants.B. C.