Sufjan Stevens en état de grâce

— 

Samedi, John Lennon aurait eu 70 ans si Mark Chapman avait trouvé mieux à faire que d'assassiner, en 1980, le plus grand songwriter du XXe siècle. S'il était en vie, nul doute que le Beatles suivrait d'une oreille attentive les activités de l'Américain Sufjan Stevens.
Le compositeur folk sort avec The Age of Adz son premier vrai disque depuis 2005. Et c'est peu dire qu'il est attendu. Avec ses chansons néo-folk et un sens aigu de la mélodie, Sufjan Stevens a créé plus qu'un courant, un label. On ne compte plus ceux qui se réclament de son style. Ce nouvel album, où mélodies chorales sublimes côtoient expérimentations électro-psychédéliques, pourrait désorienter quelques adeptes du chanteur. Ne jamais être là où on l'attend : Sufjan Stevens a tout d'un grand. B. C.