Sexion d'Assaut subit les conséquences de ses propos homophobes

MUSIQUE La tournée du groupe est menacée et un partenariat avec la radio NRJ annulé...

C.P.

— 

Sexion d'Assaut, Festival de Biarritz, 22/07/2010
Sexion d'Assaut, Festival de Biarritz, 22/07/2010 — N.MOLLO/PHOTOMOBILE/SIPA

UPDATE: Le groupe de rap doit entamer sa première grande tournée en France, prévue du 2 au 31 octobre, au milieu du scandale provoqué par des propos homophobes du groupe. Du coup, l'un des concerts est déjà menacé.

«Nous réfléchissons à l’organisation d’un temps de débat entre le public et le groupe ou à une éventuelle annulation pure et simple», affirme un communiqué de l'équipe de «Chabada», la scène musicale d'Angers.

Le collectif Quazar LGBT envisage par ailleurs de déposer plainte pour «injure à caractère homophobe» ou pour «incitation à la haine», a indiqué Stéphane Corbin, responsable de la section d'Angers.

Selon le magazine Têtu, la radio NRJ prend ses distances avec le groupe de rap Sexion d’Assaut, dont les propos tenus dans la revue HipHop International (notamment «on est homophobes à 100%») ont fait scandale ces derniers jours.

La première radio musicale de France venait de lancer une opération de promo conjointe avec le groupe. Le concours, «NRJ @ School» mettait les auditeurs au défi de créer le groupe Facebook accueillant le plus de membres. Le gagnant accueillerait Sexion d’Assaut dans son collège ou son lycée pour un concert privé du groupe.

«Pour ne pas alimenter la polémique», déclare-t-on chez NRJ ce mercredi, l'opération est «suspendue» pour l'instant, selon Têtu. «Les titres de Sexion d'Assaut ne sont plus diffusés sur l'antenne de NRJ», ajoute le magazine.

A l’inverse, mauvais coup de pub pour Skyrock. Lors de sa conférence de rentrée, la station de radio distribuait ses compiles 2010 aux journalistes et annonceurs présents. Sur les disques, deux titres du groupe: Wati by night, et Désolé.