Claude Chabrol s'est éteint sans cérémonie

Stéphane Leblanc

— 

L'artiste, qui a tourné plus de 80 films pour le cinéma ou la télé, se donnait une image d'amuseur public « sans ego ». Sa ligne de conduite : ne jamais se prendre au sérieux.
L'artiste, qui a tourné plus de 80 films pour le cinéma ou la télé, se donnait une image d'amuseur public « sans ego ». Sa ligne de conduite : ne jamais se prendre au sérieux. — J. MACDOUGALL / AFPPL2 / HSS / WENN / SIPADALMAS/SIPAJ-P. PREVEL / AFP

C'était l'un des derniers piliers de la Nouvelle Vague. Claude Chabrol est décédé, hier matin, à 80 ans, de motifs inconnus. « Rien ne laissait présager cela, il n'était pas malade », confie à 20 Minutes le réalisateur et historien Jean Douchet. Bon vivant, amateur de polars, de bonne chère et d'humour noir, le cinéaste qui refusait de se prendre au sérieux laisse derrière lui une œuvre foisonnante : plus de 80 films pour le cinéma ou la télé. Ses œuvres (Le Boucher, Poulet au vinaigre, La Céré­monie,etc.) ont rarement été primées et pourtant elles étaient appréciés du public qui leur réservait un accueil chaleureux.

Bouquet, Yanne, Huppert...
Avant de s'attacher à une peinture des mœurs de la bourgeoisie de province, avec une férocité souvent jubilatoire, ce fils de pharmacien s'était lancé dans des études de lettres, puis de droit. ­Cinéphile passionné, il entre comme critique aux Cahiers du cinéma.
Agnès, sa première épouse, lui céde un héritage familial, qui lui permet de produire son premier long métrage. C'est Le Beau Serge (1959). Jean-Claude Brialy est le premier visage de la Nouvelle Vague. Et le premier d'une série de comédiens avec qui il tissera d'indéfectibles liens : Michel Bouquet, Jean Yanne, Stéphane Audran – sa compagne jus­qu'en 1980 – ou Isabelle Huppert, qu'il engage dans Violette Nozière (1978) et pour laquelle il préparait encore une adaptation de Simenon. « Il avait les apparences de quelqu'un de simple, il en avait les apparences, mais il y avait quel­que chose d'opaque, des mystères », confiait hier la comédienne. W