Décès de Bruno Cremer: «Un grand comédien cher au coeur des Français»

CINEMA L'acteur a reçu des hommages unanimes...

avec AFP

— 

P.LEROUX / SIPA

Les réactions au décès samedi de l’acteur français Bruno Cremer sont élogieuses. Nicolas Sarkozy a rendu hommage dimanche à «un grand comédien cher au coeur des Français (…) un acteur talentueux, figure familière et attachante de la scène française»

«De la 317e section au Commissaire Maigret qu'il immortalise par la force de son charisme, Bruno Cremer a incarné de nombreux rôles qui ont marqué le cinéma et la télévision française, sans oublier de s'illustrer au théâtre, de Shakespeare à Jean Anouilh», a indiqué le chef de l'Etat.

«Un acteur populaire, plébiscité pour la qualité de son jeu»

Pour sa part, François Fillon «souhaite rendre hommage aux multiples talents de ce comédien exigeant», dit-il dans un communiqué transmis dimanche soir. Le Premier ministre rappelle qu'«il incarna notamment le colonel Rol-Tanguy, chef des Forces françaises de l'intérieur de la région parisienne, dans "Paris brûle-t-il?" de René Clément, en 1966». «Ce rôle avait tout du symbole pour celui qui, à l'âge de 18 ans, fit le choix de devenir français», écrit François Fillon.

De son côté, Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, estime que «nous perdons un grand acteur qui, au début des années1990, avait élargi encore le public de ses nombreux fidèles en incarnant de façon magistrale le très célèbre commissaire Maigret». «Bruno Cremer était, au meilleur sens du terme, un acteur populaire, plébiscité pour la qualité de son jeu comme pour celle de sa personnalité», déclare Frédéric Mitterrand dans un communiqué.

«Un regard perçant, plein d'ironie, d'intelligence»

Le réalisateur Claude Lelouch, qui l'avait dirigé dans «Le Bon et les méchants», parle sur Europe 1 d'«un acteur à la perfection»: «Il était toujours dans la note juste, au sommet. C’était un compagnon formidable sur le plateau. Il est à la fois formidable pour lui-même et les autres. Il était très généreux».

Pour l'écrivain et réalisateur Philippe Labro, interrogé sur RTL, qui l'avait dirigé avec Jean-Paul Belmondo dans «L'Alpagueur», Bruno Cremer «était un très bel homme avec une voix dont tout le monde se souvient... un regard perçant, plein d'ironie, d'intelligence, et je trouve que là nous perdons une personnalité très forte d'une génération de très grands».

Un grand acteur qui «avait le génie de la simplicité»

Bruno Cremer est «un grand acteur parce qu'il avait le génie de la simplicité», a indiqué sur RTL le journaliste et écrivain Jacques Chancel. «Pour moi il est Maigret et Bruno Cremer aura fait aimé beaucoup cette série. Il incarnait avec une jovialité tout à fait extraordinaire, avec ce physique impressionnant, cette voix, cette retenue...», a ajouté l'ancien homme de radio.

D'après Pierre Simenon, fils de l'écrivain Georges Simenon, créateur du «Commissaire Maigret», et interrogé sur RTL, Bruno Cremer lui a «beaucoup plu» et «beaucoup touché» dans le rôle du célèbre policier: «C'était quelqu'un qui crevait l'écran et ce que j'avais beaucoup aimé dans son interprétation des Maigret, c'est que c'est un de ces acteurs qui arrivait à être tellement son personnage que l'on oubliait l'acteur. Il n'avait pas besoin des accessoires pour l'incarner, il était le personnage. C'est ça un grand acteur».

Et vous, quel souvenir garderez-vous de Bruno Cremer? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous.