Le Comic-Con, un paradis pour geeks

REPORTAGE Le rassemblement ultime de la pop culture se tient à San Diego jusqu'à dimanche...

Philippe Berry

— 

Le Comic-Con, c'est l'un des événements majeurs de la pop culture.  Près de 150.000 fans de BD, super héros et séries tv ont déferlé sur San  Diego, du jeudi 22 au dimanche 25 juillet.
>>Retrouvez tous nos articles sur le salon ici
Le Comic-Con, c'est l'un des événements majeurs de la pop culture. Près de 150.000 fans de BD, super héros et séries tv ont déferlé sur San Diego, du jeudi 22 au dimanche 25 juillet. >>Retrouvez tous nos articles sur le salon ici — REUTERS/M.BLAKE

De notre envoyé spécial

Ils aiment les BD, les costumes moulants et les capes, les jeux de rôles, les figurines, la fantasy, la science-fiction et les jeux vidéos. Comme chaque année depuis 1970, près de 150.000 geeks débarquent à San Diego pour le Comic-Con. Mais plus que jamais, l'événement s'élargit au grand public, notamment poussé par Hollywood qui en a fait son endroit favori pour la promotion des nouvelles séries télé et de quelques blockbusters.

Pour la préouverture, mercredi, «Sunny San Diego» avait oublié le soleil, et le très design Convention Center, qui jouit d'une vue imprenable sur le pont de Coronado, était bien tristoune. Pas de quoi décourager Joe, vêtu d'un costume fait maison. «Une cagoule et un drapeau américain suffisent pour être un super héros», confie-t-il. Selon lui, «c'est plus facile d'assumer être un geek aujourd'hui qu'il y a 10 ans». Les succès de Spider-Man, X-Men ou encore Iron Man sont passés par là.

14.000 dollars la couverture de comic

Les allées du Convention Center ressemblent à un croisement entre la Japan Expo (à la mode Big Mac) et l'E3 (le salon du jeu vidéo de Los Angeles). Ecrans géants, boum boum des basses, bimbos siliconées... La recette a fait ses preuves.

A l'ouverture des portes, à 18h, plusieurs milliers de fans acharnés font déjà la queue pour obtenir une dédicace. Compter de 50 à 300 dollars le dessin original. Les plus fortunés peuvent acquérir une couverture originale d'époque de Captain America, par Frank Miller pour... 14.000 dollars.

L'occasion de rencontrer les stars

Tout le monde ne casse pas sa tirelire. Jaden, 17 ans, est venue avec sa mère pour assister à la conférence avec les acteurs de Chuck. «Les fans ont sauvé la série l'an dernier en se mobilisant, explique-t-elle. C'est l'occasion de nous dire merci.»

Chuck n'est pas la seule série à prendre d'assaut San Diego. Glee, Dexter, Californication, True Blood, Bones, Sons of Anarchy, à chaque show son panel ouvert au public. L'événement de jeudi matin ne viendra pas du petit écran, mais du grand, avec la présentation du film Tron Legacy, vingt huit ans après son aîné qui avait révolutionné les effets spéciaux au cinéma. Rendez-vous sur 20minutes.fr pour les premières impressions.