Stromae, le maestro électro du Bad trip

MUSIQUE Le jeune Belge bouscule les genres avec son titre «Alors on danse»...

Benjamin Chapon

— 

Le chanteur belge Stromae est un misanthrope fan d'acid house et de Jacques Brel.
Le chanteur belge Stromae est un misanthrope fan d'acid house et de Jacques Brel. — DR

Avec un texte qui pue la déprime d'après teuf et une boucle technoïde entêtante, il a fait LE tube de l'année: Alors on danse, qui se dirige tranquillement vers le million d'exemplaires vendus. Premier à ne pas y croire, Stromae lui-même. «Le côté “phénomène” me fait un peu peur. Je ne veux pas qu'Alors on danse soit étiquetée chanson gag.»

«Je faisais du rap et je jouais au dur»

Sous ses airs de gentil garçon propret, ce Belge est un vrai antisocial dont la diction lente renforce des textes misanthropes. «Ma nonchalance, c'est une façon d'interpréter les textes. Si j'étais plus pêchu, ça serait du rap.» Or, le rap, il a déjà connu. «Je mettais des survêts trop grands et je jouais au dur. Faut bien que jeunesse se passe…»

Aujourd'hui, il veut «travailler un univers artistique et une identité visuelle». Et surtout durer. «Mêler musique festive et textes mélancoliques, c'est pas neuf. La salsa ou la rumba congolaise, c'est la même recette.» A 25 ans, il «commence tout juste à être fier de la culture Eurodance. C'est dur parce qu'il n'y a pas des masses de trucs franco-électroniques, à part Yelle ou TTC. J'ai longtemps souffert de n'être bon qu'à faire du boum boum tcha.» Aujourd'hui sans complexe, Stromae trempe Jacques Brel dans l'acid house. Fallait oser.

Vlan, dans ta face

Après Alors on danse, chanson sur la déprime et la misère sociale qu'on oublie sur les dancefloors, l'album de Stromae, Cheese, brasse les thèmes réjouissants de l'amour malsain (Te Quiero), de la violence conjugale (Dodo) et du mal-être généralisé (Cheese).