20 Minutes : Actualités et infos en direct
Ray Charles entre démons et génie

Ray Charles entre démons et génie

Golden Globe du meilleur acteur, favori aux Oscars de dimanche, Jamie Foxx est la révélation de Ray. Ce grand Noir athlétique vu récemment en chauffeur de taxi malmené par Tom Cruise dans Collateral de Michael Mann témoigne de l’étendue de son talent en s
© 20 minutes

© 20 minutes

Golden Globe du meilleur acteur, favori aux Oscars de dimanche, Jamie Foxx est la révélation de Ray. Ce grand Noir athlétique vu récemment en chauffeur de taxi malmené par Tom Cruise dans Collateral de Michael Mann témoigne de l’étendue de son talent en se glissant dans la peau de Ray Charles. Dès sa première apparition, il retrouve la démarche chaloupée du chanteur aveugle et sa voix si particulière qui a donné toute leur saveur aux tubes aussi fameux que Georgia ou Unchain My Heart. « Jamie Foxx et le réalisateur Taylor Hackford ont parfaitement rendu ma vie », déclarait Ray Charles peu de temps avant son décès en juin 2004. L’artiste a soutenu le projet de ce film qui ne le ménage pas. Certes, ses chansons rappellent que son surnom de « Genius » n’était pas usurpé, mais les aspects moins reluisants de sa personnalité ne sont pas passés sous silence pour autant. Sa jeunesse tumultueuse où drogues dures et petites pépées importent dans cette chronique autant que la musique. Le film prend aussi des allures de dénonciation sociale quand Ray annule un concert en découvrant que ses fans noirs sont malmenés par le service d’ordre. Son implication dans le combat antiraciste correspond à une maturité artistique. Entre admiration éperdue pour un grand bonhomme et réalité d’un être humain talonné par ses démons, Jamie Foxx trouve le juste milieu pour susciter une réelle empathie. On souffre avec l’artiste quand un chauffeur de bus refuse de l’aider en raison de sa cécité et l’on triomphe à ses côtés quand il lui sert un bobard suffisamment convaincant pour gagner l’homme à sa cause. L’une des scènes les plus jubilatoires du film le montre, au sommet de sa gloire, en train de négocier habilement les droits de ses chansons face à un producteur récalcitrant. La performance de Jamie Foxx est d’autant plus admirable que la gestuelle et le phrasé de Ray Charles nous sont encore aujourd’hui familiers. Le comédien « habite » tellement son personnage qu’il finit par se faire totalement oublier... mais il donne en revanche l’envie de réécouter les chansons du Genius une fois la projection terminée. Caroline Vié