Clairement opposé à l'obscurantisme

©2006 20 minutes

— 

Violent réquisitoire contre l'obscurantisme ordinaire, Erminio le Milanais (Vents d'Ouest) frappe par son graphisme somptueux comme par la force de son scénario

Dans les années 1960, un jeune instituteur moderniste débarque dans un village sicilien

Erminio, dont les méthodes pédagogiques sont aussitôt contestées, doit affronter l'hostilité des habitants

La force de sa conviction suffira- t-elle à bousculer les idées reçues ? Le récit dénonce, sur 128 pages, cette défiance irrationnelle qu'inspire ce qui est étranger

Il n'est pas question de racisme, mais de la crainte du changement, qui peut s'avérer tout aussi néfaste

Ecrit par l'illustrateur (et prof de BD) Joseph Béhé et Amandine Laprun, issue des arts déco de Strasbourg, l'album doit également beaucoup au talent d'Erwann Surcouf : ses dessins, tout en élégance et en sobriété, forcent l'admiration

D'autant que leur auteur, qui n'a pas encore 30 ans, signe avec Erminio le Milanais son tout premier album

Olivier Mimran