Offrez-vous un circuit touristique au Mans

La rédaction du routard

— 

Le circuit du Mans est l'un des plus connus au monde grâce aux 24 Heures.
Le circuit du Mans est l'un des plus connus au monde grâce aux 24 Heures. — M. LEGEAY / A.C.O. / SIPA

Moto ou tard les passionnés de deux-roues y posent leurs casques. Le Mans provoque chez les fondus de grosses cylindrées la même réaction que chez les mordus de la rillette. Les 21,22 et 23 mai, ils auront tous les yeux rivés sur la ville sarthoise où se déroulera la troisième manche du Championnat du monde de moto GP. Une occasion idéale de découvrir cette cité magnifique, labellisée « Ville d'art et d'histoire ».

La cathédrale de la vitesse
Loin du tumulte du circuit, vous découvrirez la Cité Plantagenêt et ses ruelles anciennes, bordées d'hôtels particuliers et de maisons à colombage. La cathédrale Saint-Julien est un des plus beaux monuments religieux de France ; véritable livre ouvert racontant aux visiteurs l'histoire étonnante de sa construction, du XIe au XVe siècle. L'enceinte romaine aux tons rouge ocre, aux belles figures géométriques et aux dimensions impressionnantes vous fournira le cadre de belles promenades. Et on peut aussi emmener le petit dernier à l'Arche de la Nature : sur 500 hectares de verdure et de bois aux abords de la ville sont présentés les différents paysages du Maine : bocages, forêts, landes, rivières... Avec parcours sportifs, ferme-conservatoire et aquariums.
Mais même à plusieurs kilomètres de la piste mythique, les sports mécaniques ne sont jamais très loin. Depuis qu'Amédée Bollée, natif de la capitale des rillettes, réussit à joindre Paris en 1875 dans son Obéissante, et que Renault ouvrit ici ses usines, Le Mans vit au rythme trépidant de l'automobile. En 1906, l'Automobile-Club de la Sarthe pouvait organiser un Grand Prix sur un circuit triangulaire long de 103 km. L'actuel mesure beaucoup moins, mais il est clos. Alors, arrêtez-vous à l'entrée du circuit pour découvrir l'enfant chéri des merveilleux fous roulants de l'Automobile-Club de l'Ouest.
Cent vingt véhicules, dont une vingtaine de motos font saliver les visiteurs de tous âges. Ferrari, Porsche, Matra... Mais c'est sur le côté humain que le musée s'attarde, le travail d'équipe, souvent dans l'ombre et les soixante-dix personnes qui gravitent autour d'une seule voiture pour faire d'elle une championne.
Finalement, vous avez aimé la ville, voire le circuit ? Poussez plus loin ! Chaque « pays » alentour a sa personnalité. Le nord a des charmes normands, des hauteurs plus fraîches, plus arrosées que le sud, qui baigne déjà plus dans une douceur angevine. De caves en tables, de paysages en châteaux, on savoure l'art de vivre en pays sarthois. De quoi avaler les kilomètres sans s'en rendre compte.