Lyon : Rone embarque l’auditorium et signe le concert le plus cosmique de l’année

Événement Rone est venu présenter pour la seconde fois sa création électro-symphonique Looping en association avec les musiciens de l’orchestre national de Lyon

C.G.
Rone est venu présenter pour la seconde fois sa création électro-symphonique Looping en association avec les musiciens de l'orchestre national de Lyon
Rone est venu présenter pour la seconde fois sa création électro-symphonique Looping en association avec les musiciens de l'orchestre national de Lyon — Kevin Buy/ Auditorium de Lyon

Souvent comparé à une soucoupe volante en raison de son architecture hors-norme, l’auditorium de Lyon n’a pas failli à sa réputation, jeudi soir. L’affiche était des plus prometteuses. Elle n’a pas déçu les spectateurs, littéralement embarqués dans une autre galaxie.

Prodige de l’électro française, Rone revenait pour la seconde fois afin de présenter sa fabuleuse création électro-symphonique « L (oo) ping » conçue avec les musiciens de l’orchestre national de Lyon et reprenant un florilège de ses morceaux les plus connus.

Durant une heure et demie, l’univers électro du compositeur n’a eu de cesse de dialoguer avec la puissance symphonique de l’orchestre, faisant frissonner la salle du cou jusqu’aux lombaires.

« Uppercut cosmique »

« J’ai reçu un uppercut cosmique », s’enthousiasme à la sortie une fan « emportée tout au long du concert ». Debout pendant une dizaine de minutes, le public applaudit à tout rompre tandis que Rone se prosterne avec humilité devant les musiciens de l’ONL. « Je n’ai jamais vu l’auditorium aussi plein », glisse une habituée à son ami encore sous le choc. « L’alchimie était incroyable », ajoute un troisième spectateur.

La deuxième représentation, prévue ce vendredi soir, affiche complet. Rone et l’ONL se produiront également les 19 et 20 juin 2023 à la Cité de la musique de Paris. Le concert doit être diffusé dans la foulée sur Arte.