Pour sa vingtième, le festival Culture Bar-Bars va réveiller les bistrots

EVENEMENT Concerts et spectacles gratuits sont proposés pendant trois jours à partir de ce jeudi dans les cafés et clubs d’une soixantaine de villes

F.B.
Un concert lors du festival Bar-Bars à Nantes (illustration).
Un concert lors du festival Bar-Bars à Nantes (illustration). — Collectif Culture Bar-Bars

Dans les grandes villes et quelques toutes petites communes. Pour sa 20e édition, le festival Culture Bar-bars va donner la voix. L’événement, lancé dans les années 1990 pour promouvoir la « vitalité » et la « diversité culturelle » des cafés-concert, fête son retour pour trois jours à partir de ce jeudi soir. Au total, 600 spectacles et animations, le plus souvent des concerts, vont se dérouler dans plus de 200 bars d’une soixantaine de villes françaises, de Lille à Toulouse, Rennes, Paris, Brest ou Angers.

A Nantes aussi, épicentre de ce festival populaire, où la programmation sera la plus étoffée avec près d’une centaine de bars et des clubs impliqués. Quelques artistes renommés, comme Rubin Steiner, Matt Elliott, La Poison, Kalash ou encore Mc Fly & Carlito, seront de la partie dans la cité des ducs.

« Un maillon indispensable de la chaîne musicale »

Le festival, qui se revendique deuxième événement culturel national après la Fête de la musique, se déroule encore une fois dans un contexte particulier puisque de nombreux établissements, mis en difficulté par la crise sanitaire, ont été contraints de baisser le rideau ces derniers mois.



« La pandémie a été un drame pour toute une filière professionnelle, pour les artistes, les intermittents, mais aussi pour le public, déplorent les organisateurs de Bar-bars. Piliers de la diversité culturelle, les cafés cultures constituent un maillon indispensable de la chaîne musicale. Ils offrent une première scène aux talents de toutes origines, un premier vrai public à conquérir, qui a tant manqué aux artistes confinés. »