Goncourt des lycéens : Le prix décerné à Sabyl Ghoussoub pour « Beyrouth-sur-Seine »

PRIX LITTÉRAIRE L’auteur franco-libanais succède à Clara Dupont-Monod

J.G. avec AFP
Le jury de lycéens a couronné le journaliste franco-libanais Sabyl Ghoussoub pour son roman « Beyrouth-sur-Seine ».
Le jury de lycéens a couronné le journaliste franco-libanais Sabyl Ghoussoub pour son roman « Beyrouth-sur-Seine ». — Damien Meyer / AFP

Le jeune jury a rendu son verdict. Prix littéraire très convoité, le Goncourt des lycéens a été attribué ce jeudi à Sabyl Ghoussoub pour son roman Beyrouth-sur-Seine publié chez Stock. L’annonce du lauréat a été faite un peu avant 13 heures depuis les salons de l’hôtel de ville de Rennes, berceau du prix. Le Goncourt des lycéens sera remis à Sabyl Ghoussoub à 19 heures au ministère de l’Éducation nationale.

Dans son deuxième roman, le journaliste franco-libanais de 34 ans propose une réflexion sur la famille et l’immigration, en questionnant ses parents venus s’installer en 1975 à Paris alors que la guerre va ravager leur pays.

Sabyl Ghoussoub succède à Clara Dupont-Monod

Trois autres auteurs étaient en lice pour décrocher le Goncourt des lycéens : Pascale Robert-Diard pour La petite menteuse paru chez L’iconoclaste, Nathan Devers pour Les liens artificiels (Albin Michel) et Sarah Jollien-Fardel pour Sa préférée (éditions Sabine Wespieser).


L’an dernier, le prix avait été remis à Clara Dupont-Monod pour S’adapter (éditions Stock), un roman sur le handicap.