« Tous Inconnus » : Les sketches cultes copiés-collés, une recette réchauffée mais à succès pour TF1

HUMOUR Une soixantaine de personnalités rejouent une vingtaine de parodies cultes des Inconnus dans une « fiction » diffusée ce lundi, à 21h10, sur TF1

Fabien Randanne
Youssef Hajdi, Pierre Palmade et Arthus reprennent les rôles des Inconnus dans le sketch « Télé-Magouilles » à l'occasion de « Tous Inconnus » sur TF1.
Youssef Hajdi, Pierre Palmade et Arthus reprennent les rôles des Inconnus dans le sketch « Télé-Magouilles » à l'occasion de « Tous Inconnus » sur TF1. — Jack Tribeca / Bestimage
  • TF1 diffuse ce lundi 14 novembre Tous Inconnus, à 21h10.
  • Dans cette fiction, quelque soixante personnalités (Soprano, François Berléand, Chantal Ladesou, Adil Rami, Virginie Hocq…) rejouent, sans modifier une virgule aux textes originaux, dix-neuf parodies (Tournez ménages, La secte, Télémagouilles…) des Inconnus. Bernard Campan, Didier Bourdon et Pascal Légitimus, joueront eux des saynètes inédites qui serviront de fil rouge au programme.
  • Pour TF1, Tous Inconnus s’inscrit dans la lignée des adaptations programmées avec succès du répertoire culte du rire à la française, où pléthore de personnalités sont invitées à jouer la comédie.

C’est l’histoire des Inconnus qui arrivent à TF1, où personne ne les reconnaît. Les trois humoristes y sont traités comme des anonymes. Lorsqu’ils racontent leurs sketches pour rafraîchir la mémoire de leurs interlocuteurs, ils s’aperçoivent que leurs parodies sont bien passées à la postérité… mais avec d’autres interprètes ! Ce qui, pour eux, ressemble à une mauvaise blague résume le concept de Tous Inconnus diffusé ce lundi à 21h10 sur TF1.

Dix-neuf sketches cultes (Tournez ménages, La secte, Isabelle à les yeux bleus…) y sont rejoués par une soixantaine de personnalités, d’Adil Rami à Pierre Palmade, de Bérangère Krief à Chantal Ladesou et de M. Pokora à Soprano. « C’est une grosse pression pour ces artistes », avance la productrice Anne Marcassus, qui a fait son casting en majorité dans la troupe des Enfoirés dont elle est la directrice artistique.

Un projet « trop casse-gueule » pour certains

« Certains, que j’ai eus au téléphone, m’ont dit qu’ils avaient très peur, qu’ils étaient sponsorisés par Pampers », se marre Pascal Légitimus. D’autres, comme Michèle Laroque où Thierry Lhermitte, avaient dit oui mais n’ont pas pu se libérer pour des questions d’agenda. « Il y en a aussi qui ont refusé en se disant qu’ils ne pouvaient pas s’attaquer à ça, que c’était trop casse-gueule », concède la productrice.

L’Everest télévisuel en question ? Jouer dans un copier-coller des sketches que des millions de personnes ont encore en mémoire, en prenant la place de Didier Bourdon, Bernard Campan et Pascal Légitimus. « Au niveau des décors, des costumes, du rythme de la réalisation, tout est à l’identique, insiste Anne Marcassus. On dira sûrement que c’était mieux avec les interprètes originaux, mais il y a de la saveur quand même. Quand on voit François Berléand en mec bourré dans "Les chasseurs", c’est drôle. »

« Personne n’a voulu travestir, se réapproprier ou trahir les sketches », insiste la productrice. C’est là la limite de Tous Inconnus, annoncé par la chaîne comme « un film unitaire » alors que « fiction à sketches » serait plus juste. Voir la plupart des personnalités dans des contre-emplois recèle un potentiel comique. On s’amusera par exemple de voir Christophe Willem remuer une mèche très seizième arrondissement dans Auteuil, Neuilly, Passy. Mais, quand même, le clip version 2022 a un goût de réchauffé au micro-ondes.

« En toute modestie, c’est comme reprendre du Molière »

Il n’a jamais été envisagé de réactualiser ces saynètes, écrites pour parodier le petit écran d’il y a trente ans dans La télé des Inconnus, une émission dont sept numéros ont été diffusés sur la deuxième chaîne entre 1990 et 1993. Ne subsistent donc que celles qui ont le mieux vieilli. Sans surprise, Les Envahisseurs ou Bioman, construits autour de clichés xénophobes - et qui font référence à des séries qui ne parlent pas aux plus jeunes générations - ont été laissés au placard. Pas question, non plus, de glisser ci et là un clin d’œil à l’actualité de 2022 - et pourtant, rien qu’au sujet de la vie privée des sportifs, il y aurait de quoi enchaîner les « Mais cela ne nous regarde pas ».

Pour Pascal Légitimus, cette fidélité scrupuleuse au matériau d’origine, « c’est, en toute modestie, comme des comédiens qui reprennent du Molière. C’est joué, rejoué à la manière de… » Alors, répliques de Tartuffe et texte de Rap-tout, même combat, même aura, « en toute modestie », de classique du répertoire ? Certes, les pastiches des Inconnus font partie du patrimoine comique français : ils connaissent depuis des années une nouvelle vie en vidéo, et surtout sur YouTube, où leur chaîne compte un demi-million d’abonnés. La vidéo la plus populaire, Télémagouilles, dépasse les 14 millions de vues. « Il y a beaucoup d’enfants qui reprennent nos sketches à l’identique, à leur manière », assure Pascal Légitimus sensible à tous ces « hommages ».

« On a vu des extraits, ça fait peur »

Didier Bourdon reconnaît cependant que l’expérience est déstabilisante. « On a vu des extraits de Tous Inconnus, c’est troublant pour nous. Le sketche des chasseurs, quand ça démarre, ce sont les mêmes images. Ça fait peur ! C’est assez plaisant et en même temps on est dépossédés », confie celui qui ne cesse de blaguer sur le fait qu’il a acheté une concession au cimetière de Montmartre (Paris 18e). Une façon de sous-entendre que Tous Inconnus ressemble pour lui fort à ultime hommage avant que les prochains éloges ne soient posthumes.

Qu’il se rassure, il s’agit juste d’une des nouvelles marottes de TF1 qui, explique Rémi Faure, directeur des programmes de flux, a « le souhait de mettre davantage d’humour » dans sa grille. Tous Inconnus s’inscrit dans la lignée des adaptations programmées avec succès du répertoire culte du rire à la française, où pléthore de personnalités sont invitées à jouer la comédie.

Un bon filon

En décembre 2020, 6.4 millions de personnes (27 % de part d’audience) étaient au rendez-vous pour I Love You Coiffure autour des sketches de Muriel Robin. En avril, Ils s’aiment… enfin presque, tiré des spectacles théâtraux Ils s’aiment, a été suivi par 4.2 millions de curieux pour une part d’audience de 22 %. Dans quelques mois, une fiction spéciale en l’honneur d’Un gars, une fille reprendra à nouveau cette recette. Chouchou et Loulou seront, là encore, incarnés, par d’autres comédiens qu’Alexandra Lamy et Jean Dujardin.

La première chaîne semble avoir trouvé un bon filon à exploiter. La resucée de blagues et de répliques que le public a tant aimées titille à fond sa corde nostalgique et le réconforte comme un doudou. Elle a jusque-là permis à TF1 de se classer en tête des audiences. La créativité, elle, doit se contenter de rire jaune.