Pourquoi Nicolas Sarkozy ne montera-t-il finalement pas sur la scène du théâtre de Nice ?

Rendez-vous manque Initialement prévue le 31 octobre dans la « grande salle » du Théâtre national de Nice, une rencontre avec Nicolas Sarkozy a été subitement annulée

Elise Martin
— 
Nicolas Sarkozy interviewé par Denis Carreaux, directeur des rédactions du groupe Nice-Matin, en octobre 2021, au Centre universitaire méditerranéen de Nice (Illustration)
Nicolas Sarkozy interviewé par Denis Carreaux, directeur des rédactions du groupe Nice-Matin, en octobre 2021, au Centre universitaire méditerranéen de Nice (Illustration) — SYSPEO/SIPA
  • Le nouveau rendez-vous mensuel du TNN, imaginé par sa directrice Muriel Mayette-Holtz, devait démarrer lundi 31 octobre par une rencontre avec Nicolas Sarkozy pour « évoquer ses choix et ses affinités avec le monde des lettres et des arts ».
  • Mais à moins d’une semaine de l’événement, plus aucune publicité n’est visible sur les réseaux sociaux comme sur le site du théâtre.
  • L’ancien président de la République ne viendra finalement pas, comme toutes les autres personnalités, a annoncé la communication du TNN.

L’événement avait levé plusieurs interrogations chez les élus écologistes de Nice. Repéré par Le Monde, le nouveau rendez-vous mensuel du Théâtre national (TNN) intitulé « Un peu, beaucoup, passionnément » devait démarrer ce lundi 31 octobre avec la venue de l’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy. Il était attendu pour « évoquer ses choix et ses affinités avec le monde des lettres et des arts » avec des « textes, chansons et surprises », avait annoncé le TNN.

« J’ai été très surprise par cette invitation, a réagi la conseillère municipale écolo Hélène Granouillac auprès de 20 Minutes. D’abord, parce que, pour moi, le label de Centre dramatique national qu’a le TNN, devrait se concentrer sur la venue de comédiens en priorité. Mais aussi parce que, au-delà de l’aspect politique, Nicolas Sarkozy n’est pas un citoyen lambda. Il est aussi mêlé à plusieurs affaires de corruption, de trafic d’influence et de financement illégal de sa campagne électorale. » Et d’ajouter : « Je ne me souviens pas non plus qu’il ait laissé une trace culturelle pendant son mandat. Toutes ces raisons ont fait que je me questionnais sur la pertinence de sa venue. »

L’ensemble de la programmation « annulée »

Mais à moins d’une semaine de l’événement, plus besoin de se poser des questions. Plus aucune publicité n’est visible sur le site, ni sur les réseaux sociaux. Surprise : « L’événement n’aura pas lieu, l’ensemble de la programmation a été annulé », a annoncé à 20 Minutes le service communication du théâtre.

« Ce concept a été pensé en partenariat avec le directeur des rédactions du groupe Nice-Matin, Denis Carreaux, à qui on a donné carte blanche. Ce dernier ne pouvant finalement pas assurer de sa présence à tous les rendez-vous, on a préféré les enlever, à commencer par celui avec Nicolas Sarkozy », assure la même source. Contacté par 20 Minutes, le journaliste confirme cette version.


D’après l’équipe du TNN, la « grande salle », qui se situe à l’ouest de la ville et qui peut accueillir 600 personnes, aurait été « quasiment remplie » pour cette première. L’entrée était gratuite sur réservation. « C’est malheureusement impossible à maintenir mais on pourra retrouver nos spectateurs sur d’autres formats et d’autres événements dont notre programmation ne manque pas », rassure la direction du théâtre.