Jean Teulé, auteur du « Magasin des suicides » et « Le Montespan », est mort

DISPARITION Jean Teulé, qui avait commencé sa carrière dans la BD avant de se consacrer à la rédaction de romans, est décédé mardi. Il avait 69 ans

Fabien Randanne, avec Thibaut Chevillard
— 
L'écrivain Jean Teulé, en avril 2022.
L'écrivain Jean Teulé, en avril 2022. — Loic VENANCE / AFP


Il alliait l’intelligence fine à l’humour parfois grinçant. Jean Teulé est mort mardi à son domicile parisien, a appris 20 Minutes de source policière ce mercredi. Il avait 69 ans. « Betty Mialet et Bernard Barrault ont l’immense tristesse de devoir confirmer que leur auteur Jean Teulé aurait succombé hier soir, 18 octobre, à un arrêt cardiaque », ont annoncé ses éditeurs via un communiqué, en fin d’après-midi.

Selon les premiers éléments de l'enquête, son décès pourrait être lié à une intoxication alimentaire à l'issue d'un repas dans un restaurant. Cette hypothèse reste à confirmer.

Un nom de la BD

Jean Teulé est né à Saint-Lô (Manche) en février 1953, d’un père charpentier et d’une mère serveuse. La famille s’est installée à Arcueil (Val-de-Marne) alors qu’il était encore enfant. Après le collège, il a rejoint l’école d’art de la rue Madame. C’est d’abord grâce à ses illustrations qu’il a construit son parcours professionnel.

Il avait 25 ans lorsqu’il a intégré l’équipe de L’Echo des savanes, à l’automne 1978. Il contribuera au magazine jusqu’en 1982, avant de poursuivre son travail dans la bande dessinée. Une carrière qu’il abandonnera après avoir (mal) reçu le prix spécial du jury attribué au Festival d’Angoulême en 1990 pour « contribution exceptionnelle au renouvellement du genre de la bande dessinée ».

Plusieurs romans adaptés au cinéma

Après une incursion à la télévision dans L’Assiette anglaise sur Antenne 2, puis dans Nulle Part ailleurs, sur Canal+, il s’est consacré à l’écriture de romans. En une trentaine d’années, il a signé une vingtaine d’ouvrages dont le dernier, Azincourt par temps de pluie, a été édité en début d’année.

Plusieurs de ses livres ont été portés à l’écran. En 1996, il a ainsi lui-même réalisé l’adaptation de Rainbow pour Rimbaud, sorti cinq ans plus tôt. En 2007, Christine Carrière a adapté Darling et Stéphanie Pillonca-Kervern, Fleur de tonnerre en 2017. Le Magasin des suicides, lui, est devenu un film d’animation en 2012, avec Patrice Leconte à la réalisation.

Jean Teulé était en couple avec l’actrice Miou-Miou depuis 1998.