Littérature : Pierre Michon lauréat du prix de la BnF

RECOMPENSE Son premier livre « Vies minuscules », paru en 1984, est considéré par la critique comme étant un chef-d’œuvre

20 Minutes avec AFP
L’écrivain Pierre Michon, à Prague le 22 octobre 2019.
L’écrivain Pierre Michon, à Prague le 22 octobre 2019. — Katerina Sulova/AP

La BnF met à l’honneur Pierre Michon. Le prix de la Bibliothèque nationale de France a été remis lundi à cet écrivain de 77 ans. Ce prix annuel, créé en 2009, récompense « un auteur vivant de langue française pour l’ensemble de son œuvre ».

Pour justifier son choix, l’institution a salué la « langue précieuse et rare » de cet artisan de l’écriture. « Grâce à un usage extrêmement soigné de la langue, les textes de Pierre Michon se rapprochent de la poésie en prose, et l’on pourrait les comparer à une version moderne des chansons jadis transmises par les troubadours ».

Un auteur prisé de la critique et des universitaires

Né dans un hameau de la Creuse en 1945, Pierre Michon s’est fait connaître grâce à un premier livre salué comme un chef-d’œuvre, Vies minuscules en 1984, suite de biographies d’inconnus dans son entourage ou son ascendance. Ses ouvrages suivants en ont fait un auteur prisé de la critique littéraire et des universitaires, comme Rimbaud le fils, La Grande Beune ou Les Onze. A tel point que les parieurs voient aujourd’hui en lui un possible prix Nobel de littérature.

Vivant dans un hameau de son Limousin natal, Pierre Michon est venu à Paris à l’occasion du dîner annuel des mécènes de la Bibliothèque nationale de France. « La bibliothèque j’y crois, même si je ne pratique pas. D’où me vient donc, quand j’arrive de mes départements ruraux, par le chemin de fer d’Orléans, cette bouffée d’orgueil, d’exaltation, de respect, qui monte en moi, à la vue des quatre donjons de la BnF Tolbiac ? », s’est-il interrogé. « J’ai une affection irraisonnée pour les quatre menhirs, les quatre piliers de justice, les quatre piliers du trône, les grandes pyramides de savoir », a-t-il poursuivi.

Parmi les lauréats de ce prix doté de 10.000 euros, la précédente était l’essayiste Hélène Cixous. Michel Houellebecq, Emmanuel Carrère, Virginie Despentes ou encore Milan Kundera l’ont également remporté.