« Amener la mélancolie sur les dancefloors »

recueilli par Oihana Gabriel

— 

Pourquoi ce titre d'album, Tango 3.0 ?
Cet album résulte de la collision entre une musique qui a un siècle d'existence et une communication qui va vers le 3.0. C'est aussi notre troisième album, et nous sommes trois…

Pas seulement trois. Vous avez d'ailleurs de nouveaux invités ?
On a toujours notre garde rapprochée, la chanteuse, le pianiste qui nous suivent depuis dix ans. Et beaucoup de nouveautés. Notamment un commentateur de foot – star en Argentine – qui crie « Go­tan ! » au lieu de « Goal ! ». Pour la première fois, on a aussi une voix masculine, celle de Melingo, qui est un peu le Tom Waits du tango. Et un morceau avec un harmonica et sans bandonéon !

Comment se renouveler dix ans après La revancha del tango ?
otan est défini par le tango. A l'intérieur de cet espace, on essaie d'explorer d'autres chemins. On crée des ponts avec d'autres musiques. On part de riffs et on les ramène vers le tango.
Est-ce qu'il y a des courants

de musique récents qui

vous ont inspiré pour Tango 3.0 ?
A Buenos Aires, et dans toute l'Amérique du Sud, il y a un courant intéressant, la nueva cumbia. Peligro est inspiré de ces sons qui viennent de Colombie.

Vous sentez-vous accepté

par la communauté du tango ?
Un an avant la sortie de l'album, les DJ passaient nos titres. Dans 90 % des milongas du monde, ils passent du Gotan. Il y a sûrement des puristes qui critiquent mais c'est la meilleure des politesses. C'est indéniable que La revancha del tango a été une porte d'entrée vers le tango. D'une certaine façon on a créé un courant. Même à la Fnac, il y a un bac tango électro. Mais on n'y est pas.
Aujourd'hui, le mélange

entre musiques rétro et électro

est monnaie courante…
Les rencontres, ça fait longtemps que ça existe. L'électro fait tellement partie de notre quotidien que ce n'est plus une revendication. C'est comme utiliser un micro pour chanter. Et le tango est une musique très émouvante, ce qui peut expliquer notre succès. Quand on parle de tango, on parle toujours de sensualité. Même si c'est un peu un cliché. Le tango est avant tout une humeur mélancolique, qu'on a voulu amener sur les dancefloors. Massive Attack avait commencé, on a enfoncé le clou.

Disque envoûtant

Troisième opus de Gotan Project, Tango 3.0 s'inscrit dans la continuité avec quelques nouvelles voix, des cuivres, un commentateur de foot, et des mélodies envoûtantes.Il offre certains titres entêtants ou oniriques comme Peligro, Mil Millones et Erase une vez.