Rennes : Pour compenser leur empreinte carbone, les Trans Musicales ouvrent une cagnotte

ENVIRONNEMENT L’argent récolté servira à financer des organismes œuvrant pour une transition écologique et sociale

Jérôme Gicquel
— 
La 44e édition des Trans Musicales se tiendra du 7 au 11 décembre 20222 à Rennes.
La 44e édition des Trans Musicales se tiendra du 7 au 11 décembre 20222 à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes
  • Bien avant de nombreux festivals, les Trans Musicales de Rennes ont pris conscience de leur impact environnemental.
  • Rien que pour le transport des artistes et du public, l’empreinte carbone du festival est évaluée à 750 tonnes de CO2.
  • Pour compenser ses émissions, le festival ouvre une cagnotte afin de financer des acteurs œuvrant pour la transition écologique et sociale.

« Décarbonons la culture ! ». Le message est signé du think tank The Shift Projet qui a publié fin novembre une étude sur l’impact climatique des festivals, pointant notamment du doigt la course au gigantisme dans laquelle se sont lancés certains organisateurs. Aux Trans Musicales de Rennes, cette prise de conscience écologique remonte déjà à plusieurs années. Dès 2004, année du déménagement des Trans au Parc Expo, des navettes ont ainsi été mises en place au départ du centre-ville. En 2008, ce sont les gobelets réutilisables qui ont fait leur apparition sur le festival. Les Trans ont poursuivi leur engagement l’an dernier en bannissant la viande rouge dans les plats servis et en réduisant drastiquement les produits carnés.

Malgré tous ses efforts, l’événement musical continue de polluer, avec comme principale source le transport des artistes et de festivaliers. « On a calculé que cela représentait environ 750 tonnes de CO2 », souligne Xavier Paillat, responsable développement durable et solidaire. A raison de 80 euros la tonne, l’empreinte carbone du festival est ainsi évaluée à 60.000 euros.

Le public invité à contribuer

Une somme que les Trans Musicales vont justement chercher à réunir pour leur 44e édition afin de « s’engager à la hauteur de nos émissions ». Tout le monde sera mis à contribution pour financer cette cagnotte environnementale, à commencer par l’Association Trans Musicales qui versera 10.000 euros au pot. Les festivaliers pourront également prendre part au projet en offrant par exemple l’euro de consigne de leur gobelet ou en faisant don d’une partie ou de l’ensemble de la somme qu’il reste sur leur cashless.


L’argent récolté sera ensuite reversé aux associations Terre de liens, qui accompagne la création de fermes en agriculture biologique, et Compagnons Bâtisseurs Bretagne, qui lutte contre la précarité énergétique dans les logements. Une partie de l’argent récolté sera également investie auprès d’Énergie Partagée, une organisation qui accompagne et finance des projets citoyens de production d’énergie 100 % renouvelable en France.

Acid techno ouïghoure et psychédélisme colombien

La 44 édition des Trans Musicales se tiendra du 7 au 11 décembre à Rennes. Comme chaque année, la programmation sera cosmopolite et éclectique. On pourra notamment découvrir sur scène de l’acid techno ouïghoure (None Sounds), du rock maloya réunionnais (Mouvman Alé), du pop rock féroïen (Koboykex), du psychédélisme colombien (Combo Chimbita) ou bien encore quelques artistes locaux comme Beau Bandit, Jeanne Bonjour ou Mowdee.