Juliette Binoche : il faut dire « non » aux rôles de femmes objets

POSITION L’actrice aux 75 rôles affirme ne pas vouloir jouer les femmes objets

20 Minutes avec AFP
— 
70th San Sebastian International Film Festival: Day 2 - Celebrity Sightings

Featuring: Juliette Binoche
Where: Donostia / San Sebastian, Spain
When: 18 Sep 2022
Credit: Sean Thornton/Cover Images

**NOT AVAILABLE FOR PUBLICATION IN SPAIN**/COVER51991568/Sean Thornton/Cover Images/SIPA/2209181556
70th San Sebastian International Film Festival: Day 2 - Celebrity Sightings Featuring: Juliette Binoche Where: Donostia / San Sebastian, Spain When: 18 Sep 2022 Credit: Sean Thornton/Cover Images **NOT AVAILABLE FOR PUBLICATION IN SPAIN**/COVER51991568/Sean Thornton/Cover Images/SIPA/2209181556 — Sean Thornton/Cover Images/SIPA

Les actrices doivent apprendre à dire « non » aux rôles qui transforment les femmes en objets, a déclaré dimanche l’actrice française oscarisée Juliette Binoche au festival du film de Saint-Sébastien où lui sera remis un prix pour sa carrière d’actrice.

« Il faut savoir aussi dire non à des choses pour pas être dans une espèce de système où on vous voit comme ça », a déclaré Juliette Binoche, l’une des actrices françaises les plus reconnues.

Lorsqu’on lui a proposé des rôles où elle était « la femme de quelqu’un, ou objectivée en tant que femme », elle dit les avoir refusés.

« J’ai juste dit 'non' parce que je n’étais pas intéressée », a affirmé devant des journalistes l’actrice de 58 ans, admettant qu’elle s’est sentie « très chanceuse » d’avoir joué autant de rôles intéressants tout au long de sa carrière.



Au moins 75 rôles différents

« Ce n’est pas toujours facile mais il faut savoir aussi sauter dans un inconnu où on n’est plus dans des codes machistes », a poursuivi Juliette Binoche, dont le rôle dans « Le Patient anglais » (1996) lui a valu l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle.

Juliette Binoche, qui a joué quelque 75 rôles différents depuis ses débuts au grand écran en 1983, dit qu’elle essaie de « ne jamais juger un rôle, mais de l’embrasser avec toutes ses contradictions, toute sa noirceur et pour ce qui le rend finalement humain ».

Dimanche soir, le festival lui remettra, ainsi qu’au réalisateur canadien David Cronenberg, un prix honorifique Donostia en reconnaissance de leurs carrières respectives.

Parmi les anciens récipiendaires du prix Donostia - la plus haute distinction du festival - figurent les acteurs Meryl Streep, Richard Gere, Ian McKellen et Robert De Niro. Les récompenses de l’an dernier ont été décernées à l’actrice française Marion Cotillard et à la star hollywoodienne Johnny Depp.