Frédéric Martel: «La mondialisation ne tue pas les cultures »

CULTURE Le chercheur décrypte dans «Mainstream» la géopolitique du divertissement...

Recueilli par Joël Métreau

— 

Pour Frédéric Martel, les Etats-Unis ont une plus forte capacité à créer du buzz mondial.
Pour Frédéric Martel, les Etats-Unis ont une plus forte capacité à créer du buzz mondial. — FREY / FEDEPHOTO / JDD / SIPA

Cinq années de travail dans trente-cinq pays. Pour son livre Mainstream - Enquête sur cette culture qui plaît à tout le monde (éd. Flammarion, 22,5 €), le chercheur et journaliste Frédéric Martel a interviewé plus de 1250 personnes pour analyser le divertissement de masse.

Quelle place occupe alors

selon vous la contre-culture ?