Des « Beaux gosses » et adjani

— 

Ouaf, la bonne blague ! Entre les récompenses, on attendait beaucoup du duo des maîtres de cérémonie Valérie Lemercier-Gad Elmaleh qui, au final, a curieusement enchaîné sketchs erratiques et humour plutôt pâteux. La prestation de Jeanne Balibar chantant à la manière d'une truie pour implorer « son porc, son port de tête » aurait mérité le césar du karaoké charcutier. Pour le reste, Isabelle Adjani, favorite, a remporté son cinquième césar de la meilleure actrice grâce à son rôle dans La Journée de la jupe. Le dessinateur de BD Riad Sattouf est reparti avec le césar du meilleur premier film pour son drolatique et dégingandé Les Beaux Gosses. Récompensé de la Palme d'or à Cannes, Le Ruban blanc de Michael Haneke n'a pas obtenu le césar du meilleur film étranger, attribué à Gran Torino de Clint Eastwood. W

Anne Kerloc'h