Jeanne Balibar, d'actrice à chanteuse

CINEMA Le nouveau film de Pedro Costa «Ne Change rien» suit l'actrice lors de la conception de son premier disque, en 2005...

Stéphane Leblanc
— 
NIVIERE/LYDIE/NIKO/SIPA

C’est un très beau documentaire musical, qui sort mercredi, dont le tournage s’est déroulé sur de longs mois. «Un film sur une oeuvre en train de naître et, pour moi, une pause dans le travail que je consacre depuis de nombreuses années sur les laissés-pour-compte des quartiers défavorisé de Lisbonne», précise le cinéaste portugais Pedro Costa, qui n’a pas hésité à suivre Jeanne Balibar à toutes les étapes de la conception à la réalisation de son premier disque, en 2005.




Mais, des improvisations de l’actrice devenue chanteuse à l’enregistrement de ses morceaux, des cours de chant à ses concerts au bout du monde, «Ne Change rien» semble avoir été filmé au cours d’une même journée par un réalisateur qui n’en revient toujours pas «de la photogénie de [son] interprète».


Pedro Costa semble avoir dilaté le temps pour ce film en noir et blanc. A l’origine, ces sessions autour du «second métier» de la comédienne «ne devait pas faire l’objet d’un film». Mais une complicité est née au fil des mois entre la chanteuse Jeanne Balibar et ce cinéaste exigent dont elle «admire le travail». Au point, nous avait-elle confié au festival de Cannes l’an dernier, d’être «fière de faire désormais partie de ses actrices». Elle avait déjà dit la même chose après avoir tourné Va Savoir (2001) pour Jacques Rivette.