Un protégé de Frédéric Mitterrand quitte le ministère de la Culture

CULTURE Olivier Henrard s'en va...

M. L. avec agence

— 

Frédéric Mitterrand, qui doit prendre lundi la direction de la Villa Médicis, a déclaré se rendre à Rome "avec enthousiasme", avec l'idée d'"élargir le collège des pensionnaires" et de développer les expositions notamment autour des artistes méditerranéens.
Frédéric Mitterrand, qui doit prendre lundi la direction de la Villa Médicis, a déclaré se rendre à Rome "avec enthousiasme", avec l'idée d'"élargir le collège des pensionnaires" et de développer les expositions notamment autour des artistes méditerranéens. — Eric Piermont AFP
La nouvelle ne devrait pas faire plaisir à Frédéric Mitterrand, qui jongle entre grès et contestations: Olivier Henrard, un de ses deux directeurs adjoints de cabinet, a annoncé ce mardi qu'il quittait ses fonctions. «Je n'ai aucun commentaire à faire», précise Olivier Henrard, qui va réintégrer le Conseil d’Etat.
 
Profil

Maître de requête au Conseil d'Etat, Olivier Henrard a été conseiller juridique de la précédente ministre de la Culture Christine Albanel. Il a notamment rédigé les lois Hadopi 1 et Hadopi 2 contre le téléchargement illégal.

Selon Lepoint.fr, il démissionne après n'avoir finalement pas obtenu la direction générale de la création au sein du ministère. Par ailleurs, selon le site, «l’ambiance était exécrable» entre Olivier Henrard et l’autre directeur adjoint Mathieu Gallet. Leurs rivalités auraient poussé le juriste à rendre son tablier.

Le ministère de la Culture, interrogé par 20minutes.fr, confirme qu'il ne sera pas remplacé.

Fuite des cerveaux?
 
Il avait été promu directeur adjoint de Frédéric Mitterrand en juin 2009, date de l’entrée en fonction du nouveau ministre. Une collaboration brève.

Et il n’est pas la seule personnalité qui déserte le pouvoir politique pour rejoindre la juridiction administrative. Emmanuelle Mignon, ancienne directrice de cabinet de Nicolas Sarkozy, quitte l'Elysée pour réintégrer le Conseil d’Etat.